Réseau Voltaire

Le Venezuela brise une nouvelle fois l’embargo contre la Syrie

+

Le ministre syrien du pétrole et de la richesse minière, Soufian al-Allao, a annoncé qu’un navire vénézuélien chargé de 35 000 tonnes de mazout était arrivé en Syrie pour briser l’embargo unilatéral mis en place illégalement par les Occidentaux.

Le Venezuela est en train de préparer un nouveau pétrolier qui s’orientera bientôt vers le pays, a-t-il souligné lors d’une conférence de presse.

Abordant la question du gaz, M. al-Allao a indiqué que la production du gaz en Syrie satisfait 50 % des besoins locaux, notant à ce sujet que des discussions sont en cours avec l’Iran et l’Algerie pour assurer le complément (de très importantes réserves de gaz ont été découvertes en Syrie, mais le pays n’est pas encore en mesure des les exploiter. Ndlr.).

Il a signalé que le comité mixte syro-russe, réuni à Moscou, examine la possibilité de signer un contrat à long terme avec la Russie pour exporter le mazout et le gaz vers la Syrie.

Le Venezuela avait déjà fourni l’équivalent de 600 000 barils fin 2011-début 2012, précisant que Damas était victime de « la stigmatisation de la part des impérialistes » cherchant à renverser le gouvernement en place.

D’après un rapport de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, le pays dirigé par Hugo Chavez détient des réserves prouvées de 296,50 milliards de barils, soit les plus importantes du monde.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.