Réseau Voltaire

Des jihadistes assurent le service d’ordre des manifestations à Kiev

+

Depuis une semaine à Kiev, d’imposantes manifestations tentent de contraindre le gouvernement à revenir sur sa décision de ne pas signer l’accord d’association avec l’Union européenne.

En fait, l’Ukraine est historiquement divisée entre deux populations : à l’Ouest, les pro-Union européenne et à l’Est, les pro-Russes. C’est sur cette division qu’avait prospéré la « révolution orange » que les manifestants tentent de rééditer.

Or, le service d’ordre de ces manifestations est assuré par un groupe de jeunes Tatars de Crimée.

Ils sont membres du mouvement Azatlyk (Liberté) du jeune Naïl Nabiullin et militent pour la grande Turquie. Ils sont soutenus aussi bien par des partis trotskistes, notamment le Front de gauche russe de Serguei Oudaltsov, que par le gouvernement turc de Recep Tayyip Erdoğan. Ils rentrent juste de Syrie, via la Turquie, où ils étaient partis pratiquer le jihad contre l’État syrien. Ils semblent être responsables des provocations qui ont conduit la police anti-émeute à des débordements.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.