Réseau Voltaire

Youssef Aschkar

Anthropologue et historien, ancien président du Parti laïque et social du Liban.

4 articles
 
 
19 juin 2003
Les assertions des travaillistes des années 90 sur la doctrine israélienne de la paix ont été exprimées dans leur discours général. Mr Shimon Pérès les a exposées et développées dans son célèbre livre Le Nouveau Moyen-Orient (Élement, GB, 1993) où il affirme que les nouvelles réalités de la dernière décennie du siècle ont exigé, non seulement de substituer l’état de paix à celui de guerre, mais d’inventer un nouveau concept de paix positive et constructive, basé sur la coopération et les frontières ouvertes. Les prétentions d’originalité ne se limitent pas, chez les nouveaux travaillistes, aux sujets de l’idéal de la paix et de son concept. Elles s’étendent au « nouveau » processus de la paix et aux « nouvelles » solutions qu’ils prétendent avoir inventées ou découvertes. Mr Pérès se fait gloire de ces inventions et découvertes.
Ces prétentions ne résistent pas à l’examen. Abba Eban, ministre des affaires étrangères des années soixante, est incontestablement le premier initiateur de la doctrine israélienne de la paix en (...)
 



Articles les plus populaires
Lettre ouverte à Jacques Chirac
La résolution de l’ONU sur l’Irak