Réseau Voltaire

Les États-Unis se disent « soucieux » du programme d’armement syrien

+

Le sous-secrétaire d’État états-unien au Contrôle des Armements et à la Sécurité internationale, John Bolton, a déclaré mardi 16 septembre devant une commission parlementaire que la Syrie continue de laisser passer en Irak des personnes déterminées à tuer des soldats états-uniens. D’après lui, « la Syrie a laissé de l’équipement militaire se déverser en Irak avant et pendant la guerre. La Syrie a permis à des volontaires de pénétrer en Irak pour y attaquer et tuer des membres de notre armée pendant la guerre, et continue à le faire. »
Ce discours de John Bolton survenait alors que la Sous-commission parlementaire consacrée au Proche-Orient et à l’Asie centrale s’intéressait aux programmes syriens de conception d’armes de destruction massive. Cette réunion a eu lieu à huis-clos.
Le sous-secrétaire d’État a également déclaré que l’administration états-unienne n’avait pas pu confirmer les informations parues dans la presse selon lesquelles l’Irak aurait discrètement transféré ses armes de destruction massive en Syrie afin de les dissimuler lors des inspections de l’UNSCOM. Il a ajouté que, même si le soutien syrien aux groupes terroristes a conduit à une « anxiété répétée » à Washington, « il n’y a pour l’instant aucune information indiquant que le gouvernement syrien ait transféré des armes de destruction massive à des organisations terroristes ou qu’il ait permis à de tels groupes d’en acquérir ».
Concernant le projet d’armement syrien, John Bolton a indiqué que la Syrie conservait « un stock d’agent sarin qui peut être utilisé par avion ou par missile balistique ». L’administration Bush est également « soucieuse » quant au développement par la Syrie de recherches nucléaires tournées vers des technologies duales (utilisables pour des applications civiles et militaires)
Gary Ackerman, représentant démocrate de l’État de New York a demandé à l’administration Bush de « refroidir » les relations diplomatiques avec Damas en n’envoyant pas de nouvel ambassadeur (le poste est actuellement vacant).
Le ministre des Affaires étrangères syrien a déclaré, quant à lui, que la Syrie était disposée à répondre favorablement aux demandes « raisonnables » des États-Unis. Il a ensuite accusé les supporters d’Israël d’avoir poussé à l’élaboration du Syria Accountability Act, régime de sanctions envers la Syrie qui pourrait être adopté par le Congrès. Alors qu’il a réaffirmé la volonté de dialoguer de Damas, il a souligné que, de l’autre côté, « les bornés à Washington ne veulent pas dialoguer et je ne sais pas pourquoi ; Israël est seul juge sur ce sujet. Malheureusement, c’est lui qui dit que ce dialogue ne doit pas avoir cours »

Source
Jerusalem Post (Israël)

« US : Syria still helping gunmen enter Iraq », par Janine Zacharia, Jerusalem Post, 16 septembre 2003.

Regards du Proche-Orient

Le monde vu du Proche-Orient. Tous les jours, le Réseau Voltaire a relevé les informations publiées dans la presse du Proche-Orient et les a résumé sous forme de dépêches sourcées (mai 2003-janvier 2004).

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.