Réseau Voltaire

Le président sud-africain plaide pour l’application de l’Accord du Darfour

| Téhéran (Iran)
+

Au cours d’une rencontre, mardi, avec son homologue soudanais, le Président sud-africain a plaidé pour le renforcement du rôle de l’Union africaine, afin de faire avancer le processus de paix sur le continent africain.

De son côté, le Président soudanais s’est opposé à toute installation de forces internationales de maintien de la paix au Darfour. « Le Soudan n’autorise pas l’ONU à prendre la relève de l’Union africaine au Darfour », a souligné Omar El-Bachir, selon qui l’Accord du Darfour ne mentionne pas la présence de forces internationales.

Outre l’application de l’Accord du Darfour, la normalisation des relations entre le Soudan et le Tchad a constitué le thème des discussions des résidents soudanais et sud-africain. Parallèlement, le président de la Commission de l’Union africaine, Alfa Omar Konaré, a qualifié l’Accord du Darfour de pas important vers la stabilisation de la région. Konaré a appelé les parties signataires à le mettre immédiatement en application.

Source
IRIB, service français (Iran)
Pour les programmes et heures de diffusion, consulter le site internet.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.