Réseau Voltaire

« N’oublions pas les "petits" pays ! »

+

En novembre 2003, l’UE a décidé de créer une Agence intergouvernementale visant à développer les capacités de défense européenne en les coordonnant dans quatre grands chapitres : le développement des capacités, la politique d’armement, la recherche et le développement et la base industrielle des États membres. La création de cette agence coïncide avec l’avènement d’un nouvel environnement de sécurité qui a un impact sur la vie des citoyens. En tant qu’Union élargie dans un monde plein de nouveaux risques et menaces, il faut que nous soyons préparés, pour savoir faire face en apportant notre contribution à un système multilatéral effectif. Il faut aussi que nous nous efforcions de combler le décalage technologique transatlantique.
Cette agence était très attendue car elle introduit des pratiques plus efficaces, une dynamique d’innovation et contribue à l’établissement d’un marché européen d’équipements de défense (Edem) et d’une base industrielle et technologique européenne (DTIB) globalement compétitifs. Nous avons déjà largement rendu grâce au très bon travail de Javier Solana et de son équipe mais nous pensons qu’il est utile d’apporter quelques réflexions sur les options possibles à venir.
On s’accorde à penser que l’Agence apportera une nouvelle ambition à la politique européenne de sécurité et de défense. Par ailleurs la République tchèque, la Grèce et le Portugal ont toujours été très engagés dans le développement de ce processus. Il est naturel que les modèles à suivre soient ceux des pays les plus industrialisés dans le domaine de la défense. Il est prévisible qu’il y aura des phénomènes de concentration et de spécialisation industrielle, c’est-à-dire que les pays moins développés devront fournir un plus grand effort dans la modernisation de leurs moyens. C’est normal et il est aussi dans l’intérêt de ces pays d’avoir une agence qui puisse contribuer à dynamiser l’harmonisation des capacités militaires européennes. Toutefois, cette agence a été pensée suivant une logique intergouvernementale et sur les questions fondamentales, il faudra obtenir le consensus.
La nouvelle organisation doit renforcer les capacités de défense et contribuer à la création d’un vrai marché européen d’armements, mais elle doit de la même manière parvenir à renforcer le DTIB et à encourager le développement de son potentiel de recherche. Nous vivons une époque d’intégration des industries de la défense de plus en plus complexe et exigeante. L’agence sera une réussite si elle arrive à générer des opportunités de coopération dans un esprit de partage.

Source
Le Figaro (France)
Diffusion 350 000 exemplaires. Propriété de la Socpresse (anciennement créée par Robert Hersant, aujourd’hui détenue par l’avionneur Serge Dassault). Le quotidien de référence de la droite française.

« N’oublions pas les « petits » pays ! », par Paulo Portas, Miroslav Kostelka et Spilios Spiliotopoulos, Le Figaro, 26 juin 2004

Paulo Portas

Paulo Portas Paulo Portas est ministre de la Défense portugais.

 
Miroslav Kostelka

Miroslav Kostelka Miroslav Kostelka est ministre de la Défense tchèque.

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.