Réseau Voltaire

« Mon appel est adressé au président Poutine »

+

Ma demande de cessez-le-feu est un geste de bonne volonté pour montrer notre désir de paix et ramener le gouvernement russe à la raison. Le processus en cours dans le Caucase amène mon peuple, mais aussi la population de Russie et du Caucase, à la catastrophe. Je pense que la volonté politique des présidents de Russie et d’Ichkérie [1] est à même de mettre un terme à cette guerre sanglante. C’est pour cela que mon appel s’adresse avant tout au président Vladimir Poutine mais aussi à tous ceux dont la conscience n’est pas définitivement dégradée. Ce cessez-le-feu n’a rien à voir avec l’enlèvement de membres de ma famille ; beaucoup de gens ont été tués et enlevés depuis 6 ans, mon sens de la famille ne doit pas prévaloir sur le sens du devoir envers mon peuple.
Cette proposition de paix émane de plusieurs instituts et autorités politiques. J’ai d’abord refusé car aucune organisation indépendante n’est présente en Tchétchénie, puis nous avons décidé de suivre cette voie car c’est une nouvelle invitation à la table des négociations. Après avoir déclaré une trêve pour toutes les activités militaires, j’ai formé une délégation pour prendre contact avec les Russes. Oumar Khambïev, le ministre de la santé d’Ichkérie qui est aussi mon représentant général à l’étranger, est à sa tête.
Depuis " Nord-Ost ", Chamil Bassaïev ne fait plus partie de la structure des forces armées. Nos divergences de vues ne sont un secret pour personne, notamment en ce qui concerne ses méthodes de guerre inadmissibles. Après la tragédie de Beslan, j’ai signifié au monde entier qu’après la guerre, nous remettrons à un tribunal international, toute personne impliquée dans les prises d’otages de la Doubrovka et de Beslan. Je ne crains pas les accusations personnelles concernant Beslan que le procureur général de Russie m’a adressées.
Je me demande souvent si j’aurais pu éviter l’assassinat cynique et de sang froid d’enfants innocents, mis à mort par l’ambition d’inhumains, si je m’étais rendu dans cette école sans attendre une réponse des autorités russes ? Je ne trouve pas de réponse.

Source
Kommersant (Fédération de Russie)

« Аслан Масхадов : мой призыв обращен к президенту России », par Aslan Maskhadov, Kommersant, 7 Février 2005. Ce texte est adapté d’une interview.

[1] Nom donné à la Tchétchénie par les séparatistes

Aslan Maskhadov

Aslan Maskhadov Ancien président de Tchétchénie, Aslan Maskhadov était le dirigeant en exil du mouvement séparatiste tchétchène. Il a été abattu par le FSB le 8 mars 2005.

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.