Réseau Voltaire

« Avant Bratislava »

+

Le fait que George W. Bush s’apprête à rencontrer Vladimir Poutine, lors de sa première visite à l’étranger de son second mandat, illustre l’importance de notre relation. La Russie et les États-Unis sont contraints de travailler ensemble à cause de leur arsenal nucléaire hérité de la Guerre froide. Heureusement nous ne nous menaçons plus, mais notre statut nous confère une responsabilité unique pour mener des efforts concertés dans le domaine nucléaire. Nous avons également des objectifs communs dans la sphère énergétique. La Russie souhaite notamment accroître sa production pour alimenter les marchés mondiaux en énergie bon marché.
Toutefois, on ne peut pas prendre notre partenariat pour un acquis. Il existe en effet, aux États-Unis et en Russie, des groupes qui remettent en cause notre collaboration. Nous sommes deux grands pays, nous avons forcément des divergences mais cela ne sert à rien de mettre l’accent sur elles en ignorant nos similarités et en dénigrant ce que nous avons réalisé ensemble. La Russie a été troublée par certaines approches états-uniennes, notamment en Irak, et beaucoup en Russie expriment leur inquiétude concernant les intentions des États-Unis dans l’ex-zone soviétique. Toutefois, la Russie est engagée en faveur d’une étroite relation avec les États-Unis.
Aux États-Unis, on porte une attention particulière à la démocratie russe, mais depuis l’effondrement de l’URSS, la Russie a fait le choix de la liberté et ne veut pas revenir en arrière. Aujourd’hui, nous travaillons au renforcement de la loi et de l’ordre. je pense que le fait que nos président puissent discuter librement de tous les sujets est un signe de maturité. La Russie est ouverte à la critique, mais il est inadmissible qu’elle soit diabolisée. Il faut accepter que notre forme de démocratie n’est pas la votre, et il faut accepter nos différences.

Source
Washington Post (États-Unis)
Quotidien états-unien de référence, racheté en août 2013 par Jeff Bezos, fondateur d’Amazon.

« Before Bratislava », par Yuri Ushakov, Washington Post, 22 février 2005.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.