Réseau Voltaire

« Le président parle de Liberté et de démocratie en Lettonie »

+

Merci pour votre accueil chaleureux. Laura et moi sommes ravis par ce voyage, notre second en Lettonie. Merci également aux président Ruutel d’Estonie et Adamkus de Lituanie de s’être déplacés.
Les pays baltes ont vu une des transformations les plus rapides de l’histoire en passant du statut de nations captives à celui de membres de l’OTAN et de l’Union européenne en une décennie. Les Lettons, Estoniens et Lituaniens ont montré que l’amour de la liberté était plus fort que la volonté d’un empire. Cette semaine, les nations des deux côtés de l’Atlantique célèbreront le soixantième anniversaire de la défaite d’Hitler, lui qui incarnera le mal pour les âges à venir. Des hommes et des femmes se sont levés contre ce mal et ils l’ont vaincu. C’est ce que nous allons célébrer.
Les États baltes n’ont pas de rôle dans le déclenchement de la guerre. Ils ont été les victimes d’un accord entre deux dictateurs. Pour la plus grande partie de l’Allemagne, la défaite a signifié la liberté, mais pour toute l’Europe de l’Est, la fin de la guerre a abouti à la chute sous le joug d’un autre empire. La fin du fascisme n’a pas mis fin à l’oppression. L’accord de Yalta fut négocié dans la tradition de Munich ou de l’accord Molotov-Ribbentrop. Toutefois, finalement, les États-Unis n’acceptèrent pas de se contenter de libérer une partie de l’Europe. les États-Unis n’ont jamais reconnu l’occupation soviétique des pays baltes et les trois drapeaux ont continué de flotter dans des missions diplomatiques aux États-Unis. La fin de la Seconde Guerre mondiale n’a été qu’une étape d’un mouvement plus vaste : le développement de la liberté dans le monde. Ce mouvement s’étend aujourd’hui au Moyen-Orient.
Nous avons appris que les nations libres sont pacifiques et que la liberté peut surgir rapidement après une longue tyrannie et qu’elle est souvent portée par le patriotisme et le soutien aux traditions ou à la langue natale. Toutefois, la démocratie passe aussi par la défense des droits des minorités. Vous êtes des sociétés multiethniques et tout en défendant votre identité propre, vous devez acceptez vos minorités. Vous pouvez être un modèle pour les pays de la région. Déjà, vous avez aidé l’Ukraine à se doter d’un dirigeant visionnaire en la personne de Viktor Yushchenko. Mon pays soutient la démocratie en Géorgie et en Moldavie et ensemble nous travaillons à démocratiser la Biélorussie. Nous défendons la démocratie partout comme nous l’avons fait en Europe occidentale.
Merci et que Dieu vous bénisse.

Source
États-Unis (Department of State)

« President Discusses Freedom and Democracy in Latvia », par George W. Bush, Département d’État états-unien, 7 mai 2005. Ce texte est adapté du discours prononcé par le président états-unien lors de son voyage en Lettonie.

Le nouveau rideau de fer
Le nouveau rideau de fer
« L’art de la guerre »
 

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.