Réseau Voltaire

Communiqué de la présidence de la République relatif à la République centrafricaine

| Paris (France)
+
JPEG - 32.9 ko

Le président de la République a réuni un Sommet de chefs d’État concernés par la situation en RCA. Y étaient présents le secrétaire général des Nations unies, le président du Conseil européen, les présidents du Tchad, de la République congolaise, du Cameroun, du Burundi, de la République démocratique du Congo, d’Ouganda, du Sud-Soudan, le Premier ministre centrafricain, les ministres des affaires étrangères de Guinée équatoriale, du Rwanda, de l’Angola, de l’Éthiopie, de l’Afrique du Sud et le Commissaire Paix et Sécurité de l’Union africaine.

Les chefs d’État ont salué l’adoption de la résolution 2127 du Conseil de sécurité des Nations Unies et ont convenu de la nécessité de la mettre en oeuvre immédiatement. L’Union africaine est engagée et a déployé une force africaine sur le terrain. Elle a décidé de porter cette force à 6.000 hommes. La France lui apporte son soutien avec l’opération Sangaris, qui mobilise à ce jour 1.600 hommes. Les autorités centrafricaines ont été incitées à mettre en place immédiatement un processus de désarmement et de cantonnement des milices et à œuvrer pour une transition politique qui doit déboucher sur des élections le plus tôt possible.

L’ensemble des chefs d’État a convenu de la nécessité d’apaiser les tensions entre communautés religieuses, se sont engagés à oeuvrer en ce sens et ont appelé la communauté internationale à mobiliser les moyens nécessaires pour faire face à cette situation. L’aide importante de l’Union européenne et des États-Unis d’Amérique a été saluée.

L’ensemble des participants a souhaité la convocation, au plus tôt, d’une conférence de bailleurs de fonds pour faire face à l’urgence humanitaire et assurer un fonctionnement minimum de l’État centrafricain.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.

Les journalistes et la guerre
Les journalistes et la guerre
par Thierry Meyssan
Exclusif : Les projets secrets d'Israël et de l'Arabie saoudite
En parallèle des négociations USA-Iran
Exclusif : Les projets secrets d’Israël et de l’Arabie saoudite
par Thierry Meyssan
Madame Bokova, Palmyre, Sana'a et Ninive exigent votre démission
Lettre ouverte à la directrice générale de l’Unesco
Madame Bokova, Palmyre, Sana’a et Ninive exigent votre démission
par Hassan Hamadé
La main longue de l'Otan
« L’art de la guerre »
La main longue de l’Otan
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
374. Grèce : survivre sous l'euro
« Horizons et débats », 15e année, n° 17, 29 juin 2015
Grèce : survivre sous l’euro
Partenaires
 
373. TTIP et TiSA / Supplément Éducation aux médias
« Horizons et débats », 15e année, n° 15-16, 22 juin 2015
TTIP et TiSA / Supplément Éducation aux médias
Partenaires
 
La Troïka tente d'asphyxier la Grèce quoi qu'il en coûte
La Troïka tente d’asphyxier la Grèce quoi qu’il en coûte
par Ariel Noyola Rodríguez, Réseau Voltaire
 
L'Arabie saoudite soutient le terrorisme en Syrie depuis 2012
Les câbles saoudiens de Wikileaks
L’Arabie saoudite soutient le terrorisme en Syrie depuis 2012
par Elie Hanna , Réseau Voltaire
 
En Italie, une école de Prédateurs
« L’art de la guerre »
En Italie, une école de Prédateurs
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
La Grèce est-elle sur le point d'abandonner l'euro ?
La Grèce est-elle sur le point d’abandonner l’euro ?
par Ariel Noyola Rodríguez, Réseau Voltaire