Réseau Voltaire

La Corée du Sud va réformer son service secret

+

Le numéro 2 des services secrets sud-coréens et trois officiers ont démissionné après que la presse eut révélé qu’ils avaient fabriqué des documents de manière à poursuivre une personne suspectée d’espionnage au profit de la Corée du Nord.

Le directeur du Service national de Renseignement (NIS), Nam Jae-joon, a présenté ses excuses et annoncé une profonde réforme de son service.

La présidente conservatrice Park Guen-hye (fille du dictateur Park Chung-hee) a également présenté ses excuses à la nation à l’issue du Conseil des ministres.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.