Réseau Voltaire

Coup d’État islamiste en Libye

+

Le Parlement libyen, dont le mandat a pris fin le 7 février 2014, s’est pourtant réuni le 4 mai pour élire le nouveau Premier ministre après la démission d’Abdallah Al-Theni [1].

Le Congrès général national n’a pas réussi à réunir 120 voix sur un nom.

Ahmed Miitig (photo), un homme d’affaire islamiste du clan de Misrata, était soutenu par les partis islamistes, notamment Al-Watan (qui inclut des leaders d’Al-Qaïda). Ceux-ci ont récusé le scrutin secret et ont contraint les autres députés à un vote à main levée. En vain.

Après une interruption d’une heure de la retransmission télévisée, un nouveau président de séance a annoncé qu’Ahmed Miitig avait emporté 121 voix.

Les opposants de M. Miitig font valoir que la séance avait été close, que de nombreux députés étaient partis et contestent ce décompte. Ils ont déclaré invalide l’élection et appelé le Premier ministre de transition à continuer son travail.

[1] « Le Premier ministre libyen démissionne avant de former un gouvernement », Réseau Voltaire, 14 avril 2014.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Les prédateurs de la Libye
Les prédateurs de la Libye
« L’art de la guerre »
 
La recolonisation de la Libye
La recolonisation de la Libye
L’art de la guerre
 
Le drone Italie vers la Libye
Le drone Italie vers la Libye
« L’art de la guerre »
 

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.