Réseau Voltaire

Dissolution de l’armée de la CIA en Syrie

+

Le Mouvement de la Fermeté (Harakat Hazm), que les États-Unis avaient créé après la tenue de la séance secrète du Congrès sur la Syrie, en janvier 2014, pour constituer une force de « rebelles modérés » contre la République arabe syrienne, s’est effondré le 28 février 2014 et a été dissous.

Cette armée privée, qui comprenait 5 000 mercenaires, avait été formée en regroupant des mercenaires de la brigade Al-Farouk de l’Armée syrienne libre (créée par la France) et des éléments du Mouvement du temps du prophète (Harakat Zaman Mohamed) (créé par les Frères musulmans et financé par le Qatar). Tous les membres du Mouvement de la Fermeté avaient suivi une formation par la CIA au Qatar.

Le Mouvement de la Fermeté comprenait les unités suivantes
- Brigade Omar al-Farouq du Nord
- Forces spéciales n°9
- Première brigade mécanisée
- Brigade de la foi en Dieu
- Brigade Omar al-Farouq de Hama
- Bataillon du martyr Abdulrahman al-Shemali
- Bataillon du martyr Bakr Bakkar
- Bataillon Ahbab al-Rasoul
- Bataillon du martyr Hamza Zakaria
- Bataillon al-Rashid
- Bataillon Abou Asad al-Nimr
- Bataillon Ahdab Allah
- Bataillon al Fateh
- Brigade d’infanterie n°60
- Bataillon Abbad al-Rahman
- Bataillon Abdul Gaffar Hamish
- Brigade Zaafana Farouq
- Bataillon du martyr Abdullah Bakkar
- Bataillon du martyr al-Rastan
- Bataillon du martyr Ammar Tlas Farzat
- Brigades Sawt al-Haq.

Le Mouvement de la Fermeté a été balayé par al-Qaïda (Front al-Nosra) dans la région d’Alep. L’ensemble de son arsenal aurait été saisi par les jihadistes.

Les survivants d’Harakat Hazm assurent qu’ils ne disposaient pas d’un armement qualitativement nettement supérieur à celui d’al-Qaïda et n’ont donc pas pu faire le poids. Le Pentagone les avaient pourtant richement dotés, notamment de missiles anti-chars BGM-71 TOW pour remplacer leurs missiles anti-chars Milan (offerts par la France).

La CIA a immédiatement récupéré les survivants et les a intégrés dans une nouvelle armée privée, le Front du Levant (Shamiyah Front), constituée avec l’objectif non plus de renverser la République arabe syrienne, mais uniquement de lutter contre l’Émirat islamique (Daesh).

Selon le Washington Post, il n’est pas clair si les mercenaires déjà formés par la CIA contre la République arabe syrienne suivront un nouvel entraînement, et si le nouveau groupe sera également habilité à combattre d’autres formations jihadistes comme al-Qaïda.

Syrian rebel group that got U.S. aid dissolves”, Liz Sly, The Washington Post, March 1, 2015.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

Les Français se sabordent
Les Français se sabordent
par Thierry Meyssan
La fin du système des partis
« Il faut que tout change pour que rien ne change »
La fin du système des partis
par Jean-Claude Paye
423. L'analyse militaire de la guerre en Syrie
« Horizons et débats », n°9, 18 avril 2017
L’analyse militaire de la guerre en Syrie
Partenaires
 
Trump : deux pas en avant, un pas en arrière
Trump : deux pas en avant, un pas en arrière
par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire
 
De la Fondation Saint-Simon à Emmanuel Macron
Comment faire du neuf avec du vieux
De la Fondation Saint-Simon à Emmanuel Macron
par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire
 
12 avril 2017 : le monde bascule à nouveau dans la guerre
Journal du changement d’ordre mondial #14
12 avril 2017 : le monde bascule à nouveau dans la guerre
par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire