Réseau Voltaire

Les armes pour Charlie-Hebdo ont été vendues par un ex-combattant volontaire croate

Cet article, paru le 11 janvier 2016 dans un grand quotidien croate, assure que des armes utilisées pour commettre les attentats de janvier 2015 et ceux de novembre à Paris proviennent du même fabriquant serbe et ont transité par le même intermédiaire français, Claude Hermant. Problème : celui-ci —qui est connu de nos lecteurs depuis une vingtaine d’années— a invoqué le Secret-Défense pour ne pas répondre au juge d’instruction.

| Zagreb (Croatie)
+
JPEG - 35.5 ko
Claude Hermant

La Kalachnikov, utilisée par Amedy Coulibaly l’année dernière pour commettre le massacre dans le magasin de la nourriture casher Hyper Hide, au moment de l’attaque des bureaux de Charlie-Hebdo, provenait de l’ex-Yougoslavie, probablement d’un arsenal désaffecté revendu ces dernières années, ont rapporté les médias français.

Au préalable, l’enquête sur le récent massacre à Paris avait démontré que ces terroristes ont utilisé des armes produites avant la guerre par l’usine Crvena Zastava à Kragujevac, en Serbie.

En raison de la vente de cette arme à feu trouvée chez Coulibaly, Claude Hermant, un ancien légionnaire et militant de droite, a été entendu ces jours-ci en France. Selon les médias, il avait également participé à la guerre en ex-Yougoslavie, combattant en tant que bénévole du côté croate.

Crvena zastava

Il a acheté sur internet à une entreprise slovaque, via l’entreprise enregistrée au nom de son épouse, une grande quantité d’armes endommagées, qu’il a ensuite réparées dans son atelier, puis revendues. Cela a été prouvé par une analyse microscopique des traces sur l’arme à feu, correspondant aux traces que laissent les outils trouvés dans l’atelier d’Hermant.

Il a vendu une partie des armes par une connaissance de nationalité kurde, qui avait des relations avec des extrémistes islamiques à Bruxelles, et il est donc possible qu’une partie des armes utilisées récemment dans les massacres à Paris soit arrivée jusqu’aux terroristes par ce canal.

Pour la vente des armes, Hermant a été placé en détention provisoire quelques mois avant l’attaque contre Charlie-Hebdo, et ces jours-ci il a été entendu de nouveau lorsqu’il a été démontré que la Kalachnikov utilisée lors des massacres dans le magasin Hyper Hide, avait été produit par Crvena Zastava.

C’est un fait que la Croatie et la Serbie ont vendu au début de 2012 des quantités importantes d’armes – le ministère de l’Intérieur croate avait indiqué que 15 000 armes différentes avaient été vendues, principalement des armes confisquées lors de différentes actions policières, tandis que l’armée serbe a en même temps mis en vente 60 000 armes de différents types. Les médias français ne précisent pas de quel arsenal provient l’arme en cause.

Un tel trafic n’est pas inhabituel dans les pays européens, et après les attaques terroristes à Paris, la Commission européenne avait annoncé une restriction et un contrôle plus strict des ventes des armes d’occasion et endommagées. Comme l’a récemment confirmé le ministère de l’Intérieur croate, aucune requête n’est arrivée concernant les armes endommagées vendues depuis notre pays.

JPEG - 35 ko

Le trafic avec la Croatie

Claude Hermant (52 ans) a une très riche biographie. Il a été parachutiste dans la Légion étrangère jusqu’en 1982. Ensuite, il a participé à différentes guerres. À part la Croatie, il a également été engagé au Congo et en Angola. Il partage cet élément de sa biographie avec beaucoup d’autres anciens légionnaires croates. Il est bien connu que James Cappiau, assassin de Vjeko Sliška, légionnaire et acteur de la guerre en Croatie, avait travaillé par le biais de son entreprise „Joy Slovakia“ pour Jacques Monsieur, l’un des plus grands trafiquants d’armes au monde.

Au début des années 2000, Cappiau gérait également l’engagement des personnes ayant une expérience militaire afin d’entrainer les forces armées au Congo. Selon les médias français, Hermant affirme avoir collaboré avec les services secrets français, les mêmes services qui avaient donné la bénédiction à Jacques Monsieur pour vendre des armes à la Croatie entre 1991 et 1995, ce qui a été mentionné au tribunal après qu’il ait été tué en 2009 à cause de sa transgression de l’embargo envers l’Iran.

Dans les années suivant la fin de la guerre en Croatie, des noms de quelques anciens légionnaires apparaissaient souvent dans des affaires de trafics illégaux d’armes provenant des territoires de l’ex-Yougoslavie vers la France. Ainsi, en 2001, tout un groupe autour d’Ante Zorica a été arrêté en raison de la vente d’une quantité importante d’armes, mais les accusations avaient été rejetées par le tribunal. L’un des acteurs principaux de cette histoire, Zvonko Lukić de Konjic, ancien légionnaire, a été arrêté en 2007 comme organisateur d’un groupe de 14 personnes qui vendaient des armes à différentes organisations terroristes. À cette occasion, 54 Kalachnikov et 350 kg d’explosifs avaient été trouvés.

Traduction
Svetlana Maksovic

Source
Slobodna Dalmacija (Croatie)

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

La Chine dresse la table de l'ordre financier mondial
Sommet de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures
La Chine dresse la table de l’ordre financier mondial
par Ariel Noyola Rodríguez
Le crépuscule de l'Otan
Le crépuscule de l’Otan
par Thierry Meyssan
Entretien télévisé du 14 juillet 2016
Entretien télévisé du 14 juillet 2016
par François Hollande, Réseau Voltaire
 
Le pacte d'acier Otan-UE
« L’art de la guerre »
Le pacte d’acier Otan-UE
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
Déclaration commune OTAN-UE
Déclaration commune OTAN-UE
par Donald Tusk,Jean-Claude Juncker,Jens Stoltenberg, Réseau Voltaire