Réseau Voltaire

Daesh pointe des missiles chimiques sur le palais présidentiel syrien

+

Daech et des membres du Front al-Nosra (Al-Qaïda) sont en train de modifier des missiles Scud, obtenus en Iraq, qui ont été transférés dans la localité de Gharibé (province de Deir el-Zor) et modifiés au centre de l’administration des champs pétrolifères de Jébissa. Les missiles ont été ensuite transférés dans le bâtiment du centre agricole de la ville de Raqqa.

Les missiles ont été modifiés par : l’Australien Jonas Shelly ; le Britannique Quint Frens ; et les Etats-uniens Blair (« Abou Ahmed ») et « Mitsou », qui ont travaillé sous la supervision et le commandement d’Abdelrazzaq Issa el-Kahila (d’Alep) et de Bassam Rafdan. L’opération a été financée par les Saoudiens Salibi Khaled Younès, l’officier Farès Joueïdan, Mahmoud Daouahi el-Anazi et Turki Jadaan Sarhan (« Abou el-Mghiré »). L’expert turc Cok Oktay a supervisé l’armement des missiles avec des têtes chimiques.

Ces missiles ont été ensuite transférés par des routes sans revêtement à Qalamoun et dans le secteur de Jarajir et pointés en direction de Damas et notamment du Palais présidentiel, conformément aux instructions données par l’organisation terroriste Daech, qui a financé à grands frais cette opération visant à semer la panique.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.