Réseau Voltaire

Erdoğan menace l’Union européenne

+
JPEG - 41.2 ko

Nous reproduisons ci-dessous un extrait du discours télévisé prononcé par le président Recep Tayyip Erdoğan à l’occasion des cérémonies du 101ème anniversaire de la bataille de Çanakkale (« la bataille des Dardanelles ») et en mémoire des victimes de l’attentat perpétré à Ankara quelques jours plus tôt.

* * *

(…) J’attire votre attention sur le fait que toutes les organisations terroristes opérant dans notre région et notre pays se sont unies contre la Turquie. Par contre, de nombreux États, en particulier les pays occidentaux, ne parviennent toujours pas à prendre une position de principe contre ces organisations.

Aujourd’hui il y a une réunion à Bruxelles, en Belgique. La Belgique, État membre à l’Union européenne —qui a reconnu le PKK comme une organisation terroriste—, se permet de leur laisser ériger une tente et agiter leurs chiffons, juste derrière le bâtiment où se tient la réunion. Ils ne sont pas honnêtes, ils ne sont pas sincères, ils agissent de manière ambivalente. Aujourd’hui ils ont enlevés le drapeau et les affiches.

Qui essayez-vous de tromper ? Soyez honnête, honnête et sincère. Vous n’avez pas une Turquie naïve en face vous, sachez-le.

Cela s’appelle se rendre au terrorisme, ils se sont rendus au terrorisme. Voilà, il n’y a aucune raison que la bombe qui a explosé à Ankara, n’explose pas à Bruxelles ou dans une autre ville européenne, dans un centre ville où l’on autorise les partisans d’une organisation terroriste de faire leur show. Le fait que des États européens continuent à agir avec négligence, malgré cette réalité évidente, c’est comme danser sur un champ de mines. Vous ne pourrez jamais savoir quand vous allez marcher sur une mine, mais il est bien évident que c’est est une fin inévitable.

Là, je lance un appel aux États qui leur ouvrent les bras qui, directement ou indirectement, soutiennent les organisations terroristes. Vous nourrissez un serpent dans votre lit. Et ce serpent que vous nourrissez peut à tout moment vous mordre. Peut-être que regarder des bombes qui explosent en Turquie sur vos écrans de télévision ne signifie rien pour vous ; mais quand les bombes commenceront à exploser dans vos villes, vous comprendrez certainement ce que nous ressentons. Mais alors, il sera trop tard. Arrêtez de soutenir des activités que vous ne tolérez jamais dans votre propre pays, sauf lorsqu’elles sont contre la Turquie.

Lorsque survient un attentat à la bombe dans votre pays et que l’un de vos député fait une visite de condoléance à la famille du kamikaze, je sais très bien ce que vous pouvez faire contre lui. De même, si des gens qui ont le titre d’universitaire, de journaliste, de représentants de la société civile dans votre pays apportent un soutien à une organisation terroriste qui agit contre l’unité et l’intégralité de votre pays, nous pouvons aussi prédire ce que sera votre attitude. Rassurez-vous. La Turquie lutte contre la terreur conformément aux principes de l’état de droit, elle est plus démocratique, beaucoup plus tolérante que des pays occidentaux qui sont exposés à ce jour ou qui seront exposés à une menace similaire. Nous allons continuer à suivre notre chemin de la même façon. (…)

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.