Réseau Voltaire

Les médias et l’Antarctique

+

Un iceberg géant, d’une superficie de 5 800 km2, s’est détaché de l’Antarctique entre le 10 et le 12 juillet 2017. Des constatations similaires avaient été observées en 1995 et en 2002.

Selon The New York Times, cette nouvelle confirme la prédiction du chercheur états-unien John H. Mercer, publiée dans Nature en 1978 : la calotte polaire (inlandsis) va disparaître sous l’effet du réchauffement climatique. De nombreux médias tirent la sonnette d’alarme après que le président Donald Trump a retiré son pays de l’Accord de Paris sur le climat.

Ce que le New York Times ne dit pas, c’est que cet événement n’est aucunement extraordinaire : en 1956 un iceberg six fois plus volumineux fut observé se séparant de l’Antarctique et en 1927, un autre iceberg quatre fois plus volumineux. On ne dispose pas de données pour les siècles antérieurs.

Par ailleurs, le président Donald Trump a retiré son pays de l’Accord de Paris exclusivement par ce qu’il s’oppose au système financier de la Bourse du carbone [1]. Sa décision ne concerne donc pas l’environnement. La Bourse du carbone a été créée par David Blood (ancien directeur de la banque Goldman Sachs) et Al Gore (ancien vice-président des États-Unis). Ses statuts ont été rédigés par Barack Obama (futur président des États-Unis).

[1] « 1997-2010 : L’écologie financière », par Thierry Meyssan, Оdnako (Russie) , Réseau Voltaire, 26 avril 2010.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.