Réseau Voltaire

Susan Rice admet avoir fait espionner Donald Trump

+

L’ancienne conseillère nationale de Sécurité, Susan Rice, a admis devant la Commission du Renseignement de la Chambre des représentants avoir fait espionner Donald Trump et son équipe, à la Tour Trump de New York, durant la période de transition. Elle a également admis avoir fait supprimer les noms de Donald Trump, de Jared Kuschner, de Michael Flynn et de Steve Bannon des comptes rendus d’écoutes.

Madame Rice a assuré qu’elle ne cherchait pas à connaître les secrets de l’équipe Trump, mais à travers le contenu d’un entretien que le président élu devait accordé au prince héritier d’Abu Dhabi, à connaître les intentions des Émirats arabes unis.

Jusqu’à présent, Susan Rice avait toujours nié avoir fait espionner Donald Trump et son équipe, non seulement pendant la période de transition, mais également avant son élection. Le président Trump, qui avait plusieurs fois dénoncé les écoutes illégales que l’administration Obama avait exercé contre lui avait été qualifié d’affabulateur par la presse états-unienne.

Le président Richard Nixon avait été contraint à la démission pour avoir fait espionner le quartier général électoral du Parti démocrate. Cependant, dans le cas de Susan Rice, les parlementaires n’ont pas « acquis la conviction » (sic) qu’elle avait commis un crime fédéral et avait tenté de le masquer.

Au contraire, l’équipe du président Obama présente les écoutes ordonnées par Susan Rice comme légitimes dans le cadre de l’enquête sur de possibles ingérences russes. En effet, les Émirats arabes unis ont organisé par ailleurs, au même moment aux Seychelles, une rencontre entre un proche du président Poutine et Erik Prince (ancien directeur de Blackwater, conseiller militaire des Émirats, et frère de l’actuelle secrétaire à l’Éducation Betsy DeVos).

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.