Réseau Voltaire

Israël menace un État membre de l’Onu

| New York (États-Unis)
+
JPEG - 23.7 ko
Yisrael Katz

D’ordre de mon gouvernement, je tiens à appeler votre attention sur les propos incendiaires et agressifs tenus par le Ministre israélien des transports et des renseignements, Yisrael Katz, lors de sa visite à Tokyo le 26 octobre 2017. En réponse à une question sur l’Iran, M. Katz a dit : « Si l’action internationale conduite actuellement par le Président américain, Donald Trump, ne contribue pas à empêcher l’Iran de se doter de capacités nucléaires, Israël interviendra de lui-même militairement ».

L’Iran n’a jamais cherché et ne cherchera jamais à acquérir des armes nucléaires car il continue d’honorer pleinement l’engagement qu’il a souscrit en vertu du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires et du Plan d’action global commun.

Dans ces conditions, et Israël étant le seul État de la région non partie au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires qui détient des armes nucléaires et dont les installations et les activités nucléaires ne sont pas soumises aux garanties, et qui rejette tous les efforts consentis par la communauté internationale en vue de créer une zone exempte d’armes nucléaires au Moyen-Orient, n’est-il pas paradoxal que non content de se déclarer préoccupé par le programme nucléaire iranien – exclusivement destiné à des fins pacifiques – il continue de le menacer ?

Précédemment, dans ma lettre datée du 19 mai 2015 (S/2015/353), j’ai appelé votre attention et celle du Conseil de sécurité sur un autre exemple des menaces proférées par le régime israélien, à savoir le discours prononcé le 5 mai 2015 par le Ministre israélien de la défense, Moshe Yaalon, dans lequel il avait menacé d’utiliser une bombe nucléaire contre l’Iran et de continuer à tuer des civils, y compris des femmes et des enfants, dans la bande de Gaza et au Liban.

Les cas évoqués ci-dessus ne sont que deux exemples parmi tant d’autres des projets d’agression que les Israéliens ont fomentés contre l’Iran. Le régime israélien n’a jamais caché ses intentions agressives ni cessé de proférer des menaces militaires contre mon pays. Les menaces d’intervention militaire qu’Israël continue de faire peser sur le programme nucléaire pacifique de l’Iran constituent une violation flagrante des principes fondamentaux du droit international et du paragraphe 4 de l’Article 2 de la Charte des Nations Unies.

Le Gouvernement de la République islamique d’Iran compte que le Secrétaire général et le Conseil de sécurité s’acquitteront de l’obligation que leur impose la Charte en mettant un terme aux menaces israéliennes dirigées contre mon pays et en condamnant ces déclarations inconsidérées et irresponsables.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir faire distribuer le texte de la présente lettre comme document du Conseil de sécurité.

Source : Onu S/2017/934

Gholamali Khoshroo

Gholamali Khoshroo Représentant permanent de la République islamique d’Iran aux Nations unies.

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.