Réseau Voltaire
États

République islamique d’Iran

 
 
Derrière l'alibi anti-terroriste, la guerre du gaz au Levant Damas (Syrie) | 29 septembre 2014
Si chacun adhère au discours anti-terroriste de Washington et de ses alliés du Golfe, tout le monde comprend qu’il n’est qu’une justification oratoire pour une guerre qui poursuit d’autres fins. Les États-Unis affirment vouloir détruire l’Émirat islamique qu’ils ont créé et qui réalise pour eux le nettoyage ethnique nécessaire au plan de remodelage du « Moyen-Orient élargi ». Plus étrange encore, ils affirment vouloir le combattre en Syrie avec l’opposition modérée qui est composée des mêmes jihadistes que lui. Enfin, ils ont détruit à Rakka des bâtiments qui avaient été évacués deux jours auparavant par l’Émirat islamique. Pour Thierry Meyssan, derrière ces apparentes contradictions se poursuit la guerre du gaz.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



Articles les plus populaires
La CIA et le laboratoire iranien
La CIA et le laboratoire iranien
De Mossadegh à Ahmadinejad
 
La Syrie, centre de la guerre du gaz au Proche-Orient
La Syrie, centre de la guerre du gaz au Proche-Orient
De la géopolitique du pétrole à celle du gaz
 
La « révolution colorée » échoue en Iran
La « révolution colorée » échoue en Iran
La technique des coups d’État par en bas