Réseau Voltaire

L’armée russe élimine le groupe qui a exécuté l’attaque de drones en essaim

+

Le 13 janvier 2018, les Forces spéciales russes ont éliminé tous les membres du groupe jihadiste qui a exécuté l’attaque de drones en essaim contre les bases de Tartous et d’Hmeimim [1].

La riposte russe a eu lieu dans le village de Muwazarra, dans la zone de déconfliction d’Idlib.

Simultanément, le dépôt d’assemblage et de stockage des drones des jihadistes a été détruit.

Préalablement, le président Vladimir Poutine avait tenu à blanchir la Turquie de tout soupçon. Il s’était exprimé devant la presse pour confirmer avoir eu une longue conversation téléphonique avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdoğan. Il avait dénoncé la puissance étrangère qui avait organisé les attaques de drones en essaim et l’avait accusée de tenter de créer la discorde entre la Russie et la Turquie.

Le président Poutine n’a pas explicité quelle était cette puissance étrangère.

De source proche de l’enquête, on affirme que certains indices correspondent à d’autres trouvés lors de l’assassinat de l’ambassadeur Andreï Karlov, le 19 décembre 2016 à Ankara. Ce diplomate, très proche du président Poutine avait été tué à bout portant par un policier chargé de la sécurité rapprochée des hautes personnalités, Mevlüt Mert Altıntaş. Ce meurtre avait failli ouvrir une guerre entre la Turquie et la Russie. Les enquêteurs russes venus sur place avaient finalement constaté que le jeune homme, entré dans la police à la faveur de l’épuration politique, avait été formé par une puissance étrangère.

Si la zone de déconfliction d’Idleb est sous la responsabilité turque, le village de Muwazarra est contrôlé par Ahrar Al-Sham (Mouvement islamique des hommes libres du Cham) —proxy du Royaume-Uni— et Hay’at Tahrir Al-Sham (Organisation de Libération du Levant ) —proxy du Qatar—.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.