Réseau Voltaire
Thèmes

Peuples autochtones

Les peuples autochtones sont les descendants des premiers habitants des terres sur lesquelles ils vivent. Du fait de la colonisation, ils ont été marginalisés dans leurs propres États, qui généralement ne les reconnaissent pas comme des peuples distincts, avec leur propre organisation socio-culturelle et leurs modes de vie particuliers. Cette mise à l’écart, souvent dans des zones difficiles d’accès, leur a permis de préserver leur identité, mais a provoqué leur déclin démographique. Aujourd’hui, ils seraient plus de 5 000 groupes représentant 4 % de la population mondiale. Généralement ultra-minoritaires dans leurs États (ainsi, ils ne sont plus de 0,5 % aux États-Unis. Ils sont par contre 90 % au Groenland, 60 % en Bolivie et au Guatemala), ils ont fait reconnaître leurs droits par l’ONU en 2007 malgré l’opposition farouche des Anglo-Saxons (USA, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande). Ils ne disposent cependant pas de moyens juridiques internationaux pour les faire appliquer.
Les mouvements autochtones d’Amérique latine ont acquis une reconnaissance internationale grâce à quelques leaders comme la Guatémaltèque Rigoberta Menchú, le Péruvien Ollanta Humala, le Venezuélien Hugo Chavez ou le Bolivien Evo Morales. Leur expérience conduit à une réaffirmation de l’Intérêt général et à l’élaboration de nouvelles normes démocratiques où la souveraineté populaire ne peut être limitée à l’expression de la volonté majoritaire.