Réseau Voltaire

Pour le FBI, rien ne permet de lier Ousama Ben Laden aux attentats du 11 septembre

+

Sur la page Web du FBI il est indiqué que Ousama Ben Laden est recherché pour sa supposée participation aux attenats de 1998 contre les ambassades états-uniennes de Dar es Salaam, en Tanzanie et de Nairobi, au Kenya. Par ailleurs Ben Laden est recherché pour d’autres attentats à travers le monde. Mais aucune mention n’est faite de son fait d’armes le plus connu : les attentats du 11 septembre.

Le 5 juin 2006, l’équipe du Muckraker Report a téléphoné au QG du FBI (Tél : 202 324-3000) pour savoir pourquoi l’avis de recherche de Ben Laden n’indique pas sa participation à l’organisation des attentats du 11 septembre. Nous avons parlé avec Rex Tomb, Chief of Investigative Publicity au FBI. qui nous a dit « La raison pour laquelle le 11 septembre n’est pas mentionné dans l’avis de recherche de Ousama Ben Laden est que, à ce jour, le FBI n’a pas de preuves tangibles de l’implication de Ben Laden dans ces attentats. »

Surpris par la nonchalance avec laquelle le porte parole du FBI nous fait cette déclaration, j’ai demandé « comment est-ce possible ? ». Tomb a précisé : « Formellement, Ben Laden n’est accusé de rien en connexion avec le 11 Septembre. Le travail du FBI est de rassembler des informations et des preuves. C’est le Département de la Justice qui décide s’il y a assez de preuves pour inculper quelqu’un et présenter le cas devant un jury fédéral. Dans le cas des attentats de 1998, Ben Laden a été formellement inculpé et son cas présenté devant des jurés. Dans le cas du 11 Septembre, il n’a été accusé de rien car le FBI n’a pas de preuves attestant de son implication dans les attentats de 9/11. »

Ceci soulève quelques questions. En premier lieu, comment se fait-il que le gouvernement des États-unis n’ait pas de preuve formelle pour inculper Ben Laden devant la justice mais par contre affirme disposer de suffisamment de preuves pour envahir l’Afghanistan afin « d’enfumer son terrier ». Le gouvernement n’a cessé de nous dire que nous avions envahi l’Afghanistan pour éliminer Ben Laden et les Talibans et que Ben Laden était l’ennemi public numéro 1, responsable de la mort de 3 000 personnes le 11 septembre 2001. Et aujourd’hui, après 5 ans d’enquête, le FBI nous dit qu’il n’a pas trouvé de preuves.

Ensuite il y a la vidéo de « confession » publiée par le gouvernement états-unien le 13 décembre, 2001 et dans laquelle on voit quelqu’un présenté comme étant Ben Laden se réjouir des attentats terroristes du 11 septembre. La vidéo avait été publiée avec un message du Secrétaire à la défense, Donald H. Rumsfeld disant, « Avant même la découverte de cette cassette, nous n’avions déjà pas de doute concernant la participation de Ben Laden dans ces attentats. »

Sur CNN, le maire de New York, Rudy Giulani avait alors déclaré : « cette vidéo nous enlève le moindre doute sur le fait que la campagne militaire contre Ben Laden et ses associés est plus que justifiée ». Pour le sénateur républicain de l’Alabama, Richard Shelby, vice président de la commission du Sénat sur le renseignement, « la publication de cette cassette est importante pour convaincre les personnes en dehors des États-unis qui refusent encore de croire à l’implication de Ben Laden dans les attentats du 11 Septembre. Je ne vois pas comment on pourrait encore douter, après avoir vu ceci. » Il semblerait, cher sénateur Shelby, que le FBI, lui, doute encore.

Tant l’administration Bush que le Congrès ainsi que la presse et les médias ont toujours présenté cette vidéo comme étant authentique. Pourquoi est ce que le FBI ne la considère pas comme étant preuve suffisants de l’implication de Ben Laden ?

Le 5 juin 2006, un porte parole officiel du FBI nous déclare en substance « Ousama Ben Laden est innocent en ce qui concerne le 11 Septembre. » Cette information aurait du faire le tour de la presse mondiale. Pourquoi n’est-ce pas le cas ?

Pourquoi les médias états-uniens ont ils aveuglement suivis les grilles de lecture que leur donnait le gouvernement plutôt que d’enquêter sans passion, préjugés ou idées préconçues sur ce qui s’est passé le 11 septembre 2001. Pourquoi les médias ignorent ou écartent- ils toute personne proférant une autre opinion ou laissant entendre que le gouvernement pourrait cacher des choses ? Et dans les rares occasions où une autre voix a pu se faire entendre sur les ondes, pourquoi les médias ont ils immédiatement ridiculisée l’orateur comme étant un fou, un conspirationiste ou un imposteur plutôt que de regarder les preuves qu’il fournissait, preuves qui soulèvent toutes des questions sur la version officielle fournie par le gouvernement ?

Pourquoi les conglomérats des grands médias se contentent aveuglement de l’information fournie par le gouvernement quand tant d’autres informations vérifiables et contredisant les thèses officielles sont disponibles, d’un simple clic de souris informatique ?

Comment se fait-il que les médias ont inculpé et condamné Ben Laden alors que le gouvernement US ne l’a pas fait ? Comment se fait il que l’on apprend cinq ans après que le FNI n’est pas convaincu de la responsabilité de Ben Laden alors que depuis cinq ans on nous présente comme étant un fait indéniable que Ben Laden est directement responsable de l’effondrement des tours du WTC et du crash du Vol UA 93.

Aucune preuve tangible d’une connexion entre Ben Laden et le 11 Septembre. Au minimum, cela devrait vous faire réfléchir.

Notes :

1) Federal Bureau of Investigation, Most Wanted Terrorists, Usama Bin Laden, 5 juin 2006.

2) United States Department of Defense, News Release, U.S. Releases Videotape of Osama bin Laden, 13 décembre 2001.

3) BBC News, Bin Laden video angers New Yorkers, 14 décembre 2001.

4) CNN, Bin Laden on tape : Attacks ’benefited Islam greatly, 14 décembre 2001.

« FBI says, « No hard evidence connecting Bin Laden to 9/11 » », Muckraker Report, États-unis, 6 juin 2006

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

L'Otan et le « putsch » turc
« L’art de la guerre »
L’Otan et le « putsch » turc
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
404. Critique de l'École économique de Chicago
« Horizons et débats », n°18, 22 août 2016
Critique de l’École économique de Chicago
Partenaires
 
403. Le modèle suisse de coopération
« Horizons et débats », n°17, 8 août 2016
Le modèle suisse de coopération
Partenaires
 
402. Guerre froide ou amitié européenne ?
« Horizons et débats », n°16, 25 juillet 2016
Guerre froide ou amitié européenne ?
Partenaires