Réseau Voltaire

La chute des trois tours du World Trade Center

Deux évènements survenus le 11 septembre 2001 ont été gommés de la mémoire collective : l’incendie de l’annexe de la Maison-Blanche et l’effondrement de la tour n°7 du World Trade Center qui n’avait été touchée par aucun avion. C’est bien normal, car ces faits ne sont pas intégrables à la version gouvernementale des attentats et, par leur existence même, la contredisent partiellement. Ils ne sont donc pas même mentionnés dans le rapport de la Commission d’enquête présidentielle. Dans son livre Le Procès du 11 septembre, Victor Thorn revient en détail sur l’effondrement « mimétique » de la tour 7 qui abritait une base de la CIA. Son éditeur français, Arno Mansouri, résume ici son propos.

| Paris
+
JPEG - 16.2 ko

Dans son livre Le Procès du 11/9, le journaliste et éditeur états-unien Victor Thorn traite en détail de l’effondrement des trois tours du World Trade Center. En effet, même si ce point est peu abordé dans les médias mainstream, nombreux sont les gens qui, de chaque côté de l’Atlantique, considèrent l’effondrement total, vertical (c’est-à-dire suivant le chemin de résistance maximale) et rapide (à la vitesse de la chute libre comme l’a présenté le Rapport de la Commission d’enquête sur le 11 septembre) comme l’une des plus grandes énigmes scientifiques de notre temps.

Dans deux courtes vidéos récentes, le National Institute of Standards and Technology (NIST), par l’intermédiaire de la chaîne PBS, tente de répondre aux « théories de la conspiration ». Si au premier abord ses explications peuvent sembler convaincantes, pour qui les déchiffrent ou connaît les faits, elles ne font qu’éluder les vrais problèmes et les vraies questions et continuent à propager un mythe lui-même en voie d’effondrement total et rapide ! [1]

Ces deux vidéos sont contredites par l’article « 9/11, NIST, and “Bush Science” : A New Standard For Absurdity » [2] qui contient des pistes et des documents pour contredire et invalider totalement les explications invraisemblables données par le NIST [3] (qui tiennent toujours lieu de version gouvernementale). Vous conviendrez que les raisons avancées pour tenter d’expliquer l’effondrement à la vitesse de la chute libre – en 9 et 10 secondes respectivement – des tours à savoir :
- qu’elles étaient principalement « composées d’air » (sic !),
- que les colonnes centrales étaient trop minces (sic !),
- que l’éventualité d’un choc avec un avion de ligne n’avait pas été prévue (sic),
- que les feux étaient extraordinairement intenses (sic !), etc… sont autant de contre-vérités absurdes et éhontées !

La télévision néerlandaise a pourtant interrogé, très récemment, le spécialiste hollandais de la démolition commandée M. Danny Jowenko, qui estime qu’il n’y a absolument aucun doute sur le fait que la troisième tour (WTC7) soit tombée du fait d’une telle démolition commandée :


Vidéo : témoignage du spécialiste néerlandais en démolition contrôlée Danny Jowenko. (Version intégrale disponible sur 911blogger.com).

L’ironie de la situation, c’est que cet expert, professionnel de la démolition commandée, n’était pas au courant de l’existence, donc de la chute « mystérieuse » de ce troisième édifice ; j’ai pu me rendre compte qu’il en va de même pour la plupart des journalistes français. Pourtant, ce bâtiment n’avait rien d’un nain : récent puisque terminé en 1987, il comptait 47 étages (soit seulement neuf de moins que le plus haut immeuble de bureaux en France, la tour Montparnasse et ses 56 étages pour 210 m de hauteur), pour 173 m de hauteur.

Saviez-vous qu’un 3e immeuble s’est effondré sur lui-même ce jour-là sans aucune raison ?

Encore plus récemment sollicité, un expert suisse arrive aux mêmes conclusions [4]. Et il en est de même pour les Scholars for 9/11 Truth [5], ou les scientifiques de Physics911.net [6] et plus particulièrement le professeur Steven Jones [7] arrivent aux mêmes extraordinaires conclusions, à savoir : seule une démolition commandée a pu causer l’effondrement des tours.

De fait, l’organisme états-unien chargé de l’enquête initiale (la FEMA) n’était quant à lui parvenu à aucune conclusion pour expliquer la chute de ce troisième immeuble : « Les spécificités des incendies dans le bâtiment n°7 et les causes de l’effondrement de ce bâtiment restent méconnues à ce jour. » [8]

Les films fleurissent sur le sujet... le meilleure à ce jour est sans conteste la première d’un documentaire en trois parties intitulée 911 Mysteries :
Vidéo : 911 Mysteries (en anglais).

Il est par conséquent normal qu’un nombre sans cesse croissant de personnes s’interrogent à la fois sur la version officielle de ces effondrements sans précédent dans l’histoire des feux catastrophiques sur de pareilles structures mais aussi sur le fait, particulièrement troublant, que les journalistes ne semblent pas témoigner d’une quelconque curiosité sur cette polémique. Il y eut pourtant des cas similaires à Taiwan (février 2005) [9], Madrid (février 2005) [10], Caracas (octobre 2004) [11], Philadelphie (février 1991) [12], la First Interstate Bank Building de Los Angeles (mai 1988) [13] et déjà au World Trade Centre, en février 1975.

N’y a-t-il pas là matière à des enquêtes et reportages scientifiques ?
Ce sujet intéresse de plus en plus et les sondages indiquent un nombre toujours croissant de « sceptiques ». Cela devrait inciter toute rédaction à entreprendre enfin une enquête sérieuse, documentée et non partisane sur cet évènement sans précédent qu’est l’effondrement total, parfaitement vertical et beaucoup trop rapide des trois tours du WTC le 11 Septembre.

JPEG - 15.9 ko
Le procès du 11 septembre, de Victor Thorn
Disponible dans la librairie du Réseau Voltaire.

Les principaux éléments du dossier, ceux dont nous disposons à ce jour, vous sont maintenant connus. Loin de moi l’idée de vouloir me poser en moraliste, cependant je ne peux que vous rappeler la phrase si pertinente d’Edmund Burke : « Il suffit que les hommes de bien ne fassent rien pour que le mal triomphe » (reprise en page 153 du Procès du 11 Septembre par Victor Thorn).

Votre première tentation après m’avoir lu sera sans doute de tout rejeter en bloc en pensant : « Je n’ai pas le temps de m’intéresser à ces élucubrations »… Mais l’enjeu ne vaut-il pas la peine de prendre le temps de considérer les arguments et les faits avec votre propre esprit critique ? Les mensonges et manipulations systématiques de l’administration Bush depuis cinq ans ne vous invitent-ils pas à imaginer la partie immergée de l’iceberg ?

[1] La présentation de PBS :http://www.pbs.org/wgbh/nova/wtc/su... et http://www.pbs.org/wgbh/nova/wtc/co... et http://www.pbs.org/wgbh/nova/wtc/.

[2] « 9/11, NIST, and “Bush Science” : A New Standard For Absurdity », 6 novembre 2006.

[3] Le rapport de la NIST sur l’effondrement du World Trade Center est téléchargeable sur 911investigations.net.

[4] Source (en allemand) sur tagesanzeiger.ch. La partie de l’article commence à « Debatte in der Schweiz » et « Misstrauen wegen WTC 7 » puis « Feuer oder Sprengung ? ». En anglais, sur 911blogger.com.

[5] Article original en anglais (document en pdf) sur : scholarsfor911truth.org ou en français sur mondialisation.ca ou reopen911.online.fr.

[6] http://www.physics911.net/spine.htm

[7] http://www.physics.byu.edu/director....

[8] Voir le rapport dans son intégralité sur 911investigations.net ou seulement la partie concernant le WTC7.

[9] « Air rescue from Taiwan tower fire », BBC, 26 février 2005.

[10] « Madrid : le gratte-ciel incendié menace de s’effondrer », Le Devoir, 14 février 2005.

[11] « Towering Inferno In Caracas », CBS News, 18 octobre 2004.

[12] « One Meridian Plaza », Fire-One

[13] « First Interstate Bank Fire », LA Fire.

Arno Mansouri

Arno Mansouri Directeur des Éditions Demi-Lune. Il a créé une collection de biographies de grands musiciens (Voix du monde) et une autre consacrée à la politique internationale (Résistances).

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.

La « solution » pour Gaza
En 2014 comme en 1948 : une seconde nakhba ?
La « solution » pour Gaza
par Manlio Dinucci
346. Hommage à Annemarie Buchholz-Kaiser
« Horizons et débats », 14e année, supplément au n° 16/17, 26 juillet 2014
Hommage à Annemarie Buchholz-Kaiser
Partenaires
 
345. Conserver la souveraineté
« Horizons et débats », 14e année, n° 16/17, 26 juillet 2014
Conserver la souveraineté
Partenaires
 
Otan, offensive mondiale
« L’art de la guerre »
Otan, offensive mondiale
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
Ukraine, objectif centré
« L’art de la guerre »
Ukraine, objectif centré
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire