Réseau Voltaire

Crimes de guerre en Syrie

+
JPEG - 21.1 ko

Deux associations turques publient un rapport sur les crimes de guerre contre le peuple syrien. Pour elles, les événements débutent à Deraa avec un « Jour de colère » contre la politique libérale de l’administration Assad. Cependant, la révolte perd tout sens après le référendum constitutionnel de février 2012 qui accorde bien plus de droit aux citoyens qu’il n’en était demandés.

Le rapport se poursuit avec une présentation de l’implication des États-Unis, de l’Arabie saoudite, du Qatar, d’Israël et surtout de la Turquie —curieusement, il ne traite pas du Royaume-Uni et de la France—. Il accuse ces États d’avoir profité de l’aubaine pour tenter de détruire la Syrie, sinon d’avoir joué un rôle pour créer la situation. Il se conclut par une analyse des actions juridiques en cours.

War Crimes Committed Against the People of Syria, par Peace Association of Turkey et Lawyers for Justice, janvier 2014, 38 pp.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.