Réseau Voltaire
Thèmes

Droit international

L’Organisation des Nations Unies (ONU) est le cadre actuel le plus achevé du droit international. Elle ambitionne de prévenir les guerres en réglant pacifiquement les différents entre les États. Cependant elle est gouvernée par une double structure : l’Assemblée générale où chaque État membre dispose d’une voix égale, et le Conseil de sécurité où les cinq membres permanents exercent un directoire sur les affaires mondiales. Cette contradiction a facilité une dérive progressive de l’Organisation qui se comporte souvent en simple extension des ou de la puissance dominante au mépris de ses propres règles fondatrices. Après la disparition de l’Union soviétique, les secrétaires d’État Madeleine Albright, Colin Powell, Condoleezza Rice et Hillary Clinton ont tenté de limiter l’activité de l’ONU à la gestion de ses agences (Santé, Alimentation, Population, etc.) et de transférer le pouvoir décisionnaire à des organisations intergouvernementales contrôlées par Washington (OTAN, Communauté des démocraties, etc.). À ce rapport de force s’ajoutent la volonté des Anglo-Saxons de renégocier toutes les conventions internationales pour les reformuler selon des normes contractuelles et non législatives ; ainsi que leur remise en cause de la souveraineté des États, que ce soit sous le prétexte du libre-échange, des droits de l’homme, de la lutte contre les crises économique, climatique ou sanitaires. Ce travail de sape du droit international leur permet de lui substituer le droit du plus fort.

 
 
« Horizons et débats », n°9, 4 mai 2018
Après l’agression tripartite de la Syrie
448. Après l'agression tripartite de la Syrie Zurich (Suisse) | 6 mai 2018
Les dessous de la crise au Venezuela, par Alfred de Zayas / « Nous devons mettre fin aux guerres », Interview de David Beasley / « Si vous ne voulez pas la guerre, alors il n’y a pas d’autre moyen que la politique de détente », Entretien avec Gabriele Krone-Schmalz / Etats-Unis : Déclaration contre une guerre élargie en Syrie / Il n’y a pas de quoi être fier de la participation de la France au bombardement de la Syrie. Les Français veulent des chefs, c’est vrai, mais des chefs libres, par Roland Hureaux / Ne baissons pas la garde !, par Karl Müller / Ne nous laissons pas manipuler de manière irréfléchie dans une guerre. Quelques voix britanniques prudentes au sujet de la crise en Syrie / L’école numérisée et personnalisée – une conception mercantile sans fondement pédagogique, par Marianne Wüthrich / Droit naturel et souveraineté populaire, composantes essentielles de la démocratie en Suisse. La conception de la démocratie d’Ignaz Paul Vital Troxler (2e partie), par René Roca / Infirmière – un métier (...)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
« Horizons et débats », n°7, 20 mars 2017
Droits de l’homme et démocratie directe
421. Droits de l'homme et démocratie directe Zurich (Suisse) | 20 mars 2017
La démocratie, gardienne des droits de l’homme, par Werner Wüthrich / L’accaparement des terres, un nouveau colonialisme / Faim en Afrique – appel au don bien réfléchi / En Allemagne aussi, des terres arables sont soumises à la spéculation / Rencontrer la Russie d’égal à égal. Le discours de Dresde de Matthias Platzeck (SPD), par Karl Müller / Dépenses excessives et administration pesante dans l’Etat suisse. C’est à nous citoyens d’assumer nos responsabilités, par Marianne Wüthrich / Journée internationale de la femme – remarques au sujet du 8 mars 1917, par Rainer Schopf / Non à la fin de l’histoire !, par René Roca / Helvetia, Une histoire suisse pour les enfants et les adultes / L’apprentissage de l’écriture. Enseigner l’écriture manuelle à la lumière des neurosciences, par Nicole (...)