Réseau Voltaire

14 000 habitants de Mossoul se replient sur Rakka

+

Alors que les Forces de la « Coalition globale contre l’État islamique » attaquent Mossoul, plus de 14 000 habitants ont fui la ville en direction de Rakka et d’Idleb en Syrie.

C’est la première fois que l’on assiste à un déplacement de population en direction de zones contrôlées par les jihadistes.

Daesh est un produit irakien. Lors de la planification de la coupure de la « route de la soie », la CIA avait décidé d’ajouter aux 50 000 jihadistes de l’État islamique en Irak et au Levant 80 000 combattants de l’Ordre des Naqchbandis (principalement issus de l’armée irakienne d’avant l’invasion états-unienne) et 120 000 combattants des tribus sunnites irakiennes [1].

On ne sait toujours pas ce que la « Coalition globale contre l’État islamique » entreprend véritablement à Mossoul. Les journalistes présents sont exclusivement ceux qui ont été enrôlés dans les Forces de la Coalition et dont les reportages sont soumis à la censure militaire. Il n’y a aucun journaliste dans Mossoul.

Le seul résultat visible actuel de cette opération est ce transfert de population qui vient affirmer son attachement à l’idéologie des Frères musulmans et grossir le nombre d’étrangers occupant le Nord de la Syrie.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.