Réseau Voltaire

L’Arabie saoudite pourrait abandonner le wahhabisme

+

Ouvrant la conférence Future Investment Initiative, le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohamed Ben Salmane, a déclaré son intention de transformer la société saoudienne, de la rendre « normale, tolérante et bonne ».

Au cours des derniers mois, le prince a alterné des mesures politiques autocratiques (emprisonnement de leaders d’opposition) et des mesures sociétales ouvertes (comme l’autorisation donnée aux femmes de conduire leur voiture).

L’engagement du prince est la suite logique de l’évolution de son pays après le discours du président Trump à Riyad, le 21 mai 2017. L’Arabie saoudite a cessé de soutenir les groupes jihadistes et s’est militairement retirée de Syrie. Le pays envisage maintenant de démanteler l’idéologie wahhabite qui a fourni le terreau aux Frères musulmans pour inventer le jihadisme. La troisième étape devrait voir la transformation de la Ligue islamique mondiale. La difficulté réside dans l’alliance historique entre le fondateur de la dynastie des Séoud et celui du wahhabisme, Mohammed ben Abdelwahhab.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.