Réseau Voltaire

Élection présidentielle au Somaliland

+

La République non reconnue du Somaliland organise le 13 novembre une élection présidentielle présentée par la presse occidentale comme « exemplaire ».

Un débat public a été organisé entre les trois candidats. Les réseaux sociaux ont été interrompus durant l’élection afin de prévenir la diffusion de fausses nouvelles et l’appel à des votes tribaux.

L’élection présidentielle était initialement prévue il y a deux ans. Les dernières élections législatives remontent, quant à elles, à 2005.

Le Somaliland était porté à bout de bras par Israël qui y a installé son état-major commun avec l’Arabie saoudite contre le Yémen. Mais le pays est en train de repasser sous le contrôle de son ancien colonisateur, le Royaume-Uni, et d’être acheté par les Émirats arabes unis.

Le Royaume-Uni supervise les élections. Il a notamment installé un système d’identification des électeurs par leur iris.

Les Émirats arabes unis sont en train d’y construire leur première base militaire à l’étranger. Elle devrait être achevée l’an prochain. Simultanément Dubaï Ports World réaménage le port de Berbera, à côté de celui de Djibouti et face à celui d’Aden (Yémen) ; deux ports qu’il contrôle déjà. Ces trois installations lui garantissent la surveillance du détroit de Bab-el-Mandeb. Les Émirats construisent également une route reliant Berbera à l’Éthiopie et développent plusieurs projets éducatifs et humanitaires.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.