Réseau Voltaire

L’Algérie, l’Égypte, les Émirats, le Maroc et le Pakistan auraient acheté des armes à Israël

+

Selon un rapport du Department for Business, Innovation and Skills (agence britannique chargée de superviser les exportations d’armement), cité par Haaretz, le Royaume-Uni aurait autorisé la vente par Israël de composantes électroniques militaires britanniques à cinq États musulmans.

Ces composantes ont été utilisées par Israël dans la fabrication de matériels de défense électronique, notamment des écrans de cockpit et des radars. Leur exportation par Israël était soumise à l’approbation de la Couronne.

Selon le rapport, qui couvre les 5 ans allant de janvier 2008 à décembre 2012, l’autorisation a été donnée à Israël d’exporter vers l’Algérie, l’Égypte, les Émirats, le Maroc et le Pakistan.

Le Pakistan a démenti les imputations d’Haaretz, tandis qu’Israël a démenti avoir vendu des armes au Pakistan (de manière à conserver l’Inde comme client).


- « Israel selling military wares to Mideast countries, Britain says », par Aluf Benn, 11 juin 2013 ;
- « Pakistan denies receiving military equipment from Israel », par Aluf Benn et Haaretz, 11 juin 2013 ;
- « Following Haaretz report, Israel denies selling arms to Pakistan », par Aluf Benn et Gili Cohen, 12 juin 2013.

Réseau Voltaire International

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.