Réseau Voltaire

La CIA refuse l’accès au CNS de l’adjoint du général Flynn

+

La CIA a refusé à Robin Townley l’accréditation Défense au niveau nécessaire pour siéger au Conseil national de sécurité (CNS).

Robin Townley avait été désigné comme principal assistant du conseiller de Sécurité nationale, le général Michael Flynn. Il devait exercer au sein du CNS la fonction de directeur pour l’Afrique, mais s’est ainsi trouvé contraint de présenter sa démission.

La décision de l’Agence est la « réponse du berger à la bergère » après le Mémorandum du président Trump mettant fin au siège permanent du directeur de la CIA au CNS.

Simultanément, la CIA tente de prouver que les contacts du général Flynn avant l’élection présidentielle avec l’ambassadeur de Russie, Sergey Ivanovich Kislyak, constituent un crime fédéral. Selon l’Agence, en confirmant au diplomate les déclarations pourtant publiques de Donald Trump sur la nécessité de lever les sanctions contre Moscou, Michaël Flynn aurait commis un délit d’espionnage.

Si la CIA parvenait à ses fins, le conseiller de sécurité nationale serait arrêté.

Turmoil at the National Security Council, From the Top Down”, David Sanger, Eric Schmitt, and Peter Baker, The New York Times, February 12, 2017.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.