Réseau Voltaire

Israël cherche des garanties que l’Iran ne s’installera pas au sud de Damas

+

Israël se prépare à une possible offensive conjointe de la Syrie, de l’Iran, de la Russie et des États-Unis contre Daesh à Rakka. Dans ce cas, le projet de renversement de la République arabe syrienne au profit des Frères musulmans serait abandonné.

Tel-Aviv craint qu’une fois la victoire assurée, Damas se trouve dépendant à la fois de la Russie et de l’Iran et autorise ce dernier à installer une base permanente au sud de Damas.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est rendu le 9 mars en Russie pour demander à Moscou de contrebalancer l’influence de Téhéran en Syrie.

Au même moment, un diplomate français s’exprimant anonymement auprès de WMD a fait état d’un plan russe visant à gêner les Occidentaux au Proche-Orient en contrepartie de leur action en Ukraine. Moscou laisserait le Hezbollah et l’Iran attaquer Israël tant que Bruxelles et Washington maintiendraient leurs sanctions à son égard.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.