Réseau Voltaire

Le président autrichien propose de porter le voile pour lutter contre l’islamophobie

+

Réagissant à la récente loi interdisant le port de burkka (voile intégral), le président autrichien Alexander Van der Bellen a souhaité que, pour lutter contre l’islamophobie, une journée soit consacrée par toutes les femmes autrichiennes à porter le voile.

Contrairement à l’opinion du président Van der Bellen, le voile n’appartient pas à l’islam originel : aucune femme du Prophète ne le portait. Cette tradition n’est apparue qu’au VIIIe siècle à Bagdad avec les califes abbassides. Elle a été progressivement intégrée par les diverses écoles de jurisprudence. Depuis la Seconde Guerre mondiale, les Frères musulmans en ont fait le symbole de leur projet politique dans les sociétés musulmanes. Le port du voile n’est donc pas à proprement parler une question religieuse, mais bien un choix politique.

Alexander Van der Bellen appartient à la famille des politiciens écologistes qui surgit au milieu des années 90, autour de l’Allemand Joseph Fischer, et apporta son soutien à l’intervention illégale de l’Otan en Yougoslavie aux côtés de la minorité musulmane.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.