Réseau Voltaire

Le Pentagone poursuit les contrats d’armement des jihadistes de l’ère Obama

+

Le Pentagone poursuit son trafic d’armes du port de Burgas (Bulgarie) à celui de Jeddah (Arabie saoudite). Il fait livrer aux groupes jihadistes en Syrie —incluant Daesh— des armes de fabrication ex-soviétiques non homologuées par l’Otan, produites par Vazovski Machine Building Factory (VMZ) (Bulgaire) et Tatra Defense Industrial Ltd. (Tchéquie).

Le 5 mai 2017, le Marianne Danica a quitté la Bulgarie. Il est arrivé le 20 mai en Arabie saoudite, tandis que le Hanne Danica retournait de Jeddah à Burgas.

Selon Yörük Işık et Alper Beler, ces cargos transportaient illégalement des lance-roquettes multiples Grad et des blindés de type OT-64 SKOT (photo).

Ces livraisons feraient partie d’un des derniers contrats de l’administration Obama, passé début janvier —c’est-à-dire à la fin de la période de transition—, avec Orbital ATK pour une valeur de 200 millions de dollars. Orbital a sous-traité la livraison à Chemring, qui a lui-même loué ces cargos à Danish H. Folmer & Co.

L’administration Trump, qui a cessé de commanditer ce type de contrat, n’a pas annulé ceux qui avaient déjà été signés.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.