Réseau Voltaire
Drogues : faut-il légaliser ?
33 articles
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Paris (France) | 20 mars 1996
En février 1995, le français Ali Auguste Bourequat, libéré en 1993 du bagne marocain de Tazmamart après 18 années de détention, demandait l’asile politique aux Etats-Unis. Les informations qu’il avait recueillies concernant les implications de hauts responsables politiques français et marocains dans le trafic de drogues lui faisaient craindre pour sa vie. Il est vrai que le ministre de l’Intérieur, Charles Pasqua, censé assurer sa sécurité, était le premier visé par ces révélations. Deux mois plus tard, l’asile était accordé à Bourequat. Plus récemment, en février 1996, une citoyenne française, Jacqueline Hémard, se voyait accorder l’asile politique aux USA, sur la base des mêmes craintes pour sa vie si elle demeurait sur le sol français (lire encadré). Elle aussi accusait Pasqua et Hassan II.
Où l’on apprend que ceux qui en savent "trop" n’intéressent ni les juges ni les (...)