Le Mouvement de résistance islamique (Hamas) a appelé le président palestinien Mahmoud Abbas à poursuivre le dialogue national, bien que ce dialogue n’ait abouti à aucun accord lundi soir.

"Nous appelons le président Abbas à reconsidérer sa position et à poursuivre le dialogue national", a déclaré le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, lors d’une conférence de presse lundi soir dans la ville de Gaza.

Le responsable du Hamas a lancé cet appel peu après que des officiels palestiniens eurent annoncé que le dialogue national n’était parvenu à aucun accord sur une initiative prise en mai par des prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes, qui appelle à l’établissement d’un Etat palestinien indépendant sur les territoires occupés par Israël lors de la guerre du Proche- Orient de 1967.

Le 25 mai, M. Abbas a lancé un dialogue national, invitant les factions palestiniennes à accepter, le 5 juin au plus tard, ladite initiative, et a laissé entendre qu’en cas d’échec du dialogue, il soumettrait cette proposition à un référendum sous 40 jours.

Le Hamas, qui reste engagé à la destruction d’Israël, a refusé jusqu’à ce jour cette proposition, largement considérée comme une reconnaissance implicite de l’Etat hébreu.

M. Abou Zouhri a réitéré l’opposition du Hamas à l’organisation d’un référendum dans les territoires palestiniens. "Nous sommes prêts à la poursuite du dialogue et le référendum n’est pas nécessaire", a-t-il affirmé. "Nous avons participé aux élections législatives il y a quatre mois, et nous n’avons pas eu peur, mais nous sommes opposés au référendum car nous sommes persuadés que le dialogue est un meilleur moyen," a rappelé le porte-parole du Hamas, niant que son groupe craigne l’organisation d’un référendum.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)