Réseau Voltaire

« Le Monde » : A l’aéroport de Paris-Roissy, les emplois se ferment aux jeunes du département « connus des services de police ».

+

« Perçu comme une mine d’emplois par les habitants de Seine-Saint- Denis, l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle et ses 80 000 emplois directs se ferment aux jeunes du département "connus des services de police". Sans qu’ils aient jamais été condamnés par la justice, certains d’entre eux se voient interdire tout recrutement dans les zones réservées en application du "principe de précaution" contre la délinquance.

Leur présence sur des fichiers de la police (STIC, système de traitement des infractions constatées) ou de la gendarmerie (Judex, système judiciaire de documentation et d’exploitation), malgré l’absence de poursuite ou l’obtention d’une relaxe, met à mal leur "moralité" aux yeux de l’administration. Après enquête, celle-ci refuse donc de leur accorder l’agrément nécessaire pour exercer dans les "zones réservées" de l’aéroport ou assurer des fonctions liées à la sécurité, soit 80 % des emplois sur la plate-forme. »

« Roissy sélectionne sur fiches policières », par Bertrand Bissuel et Luc Bronner, Le Monde, France, 22 juin 2006.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.