Les travaux de construction du " huitième corridor " avancent rapidement. Cette voie de communication, voulue par le vice-président Al Gore, doit traverser les Balkans et relier l’embouchure du Danube au canal d’Otrante. Elle comprendra une autoroute, une voie de chemin de fer, un pipe-line et des câbles optiques. Ce chantier, l’un des plus importants actuellement réalisé dans le monde, devrait être entièrement terminé d’ici deux ans.

Pour réaliser en quelques mois la partie albanaise, le corridor a été découpé en cinq tronçons (Durrès-Rrogozhine, Rrogozhine-Elbasan, Elbasan-Librazhd, Librazhd-Qukes, et Qukes-Qafe) ayant fait l’objet de financements et d’adjudications distincts. Les entrepreneurs choisis sont des sociétés grecques, italiennes, macédoniennes et turques. Hormis le tronçon Elbasan-Librazhd, où les adjudications ne sont pas terminées, l’ensemble du corridor est en chantier.

En ce qui concerne les travaux dans les autres États concernés, la question du passage du " huitième corridor " au sud du Kosovo reste liée au statut juridique de cette région, qui devrait être rapidement réglé. (D’après Albanian Telegraphic Agency.)

[Pour en savoir plus sur le " huitième corridor ", consultez la Note d’information du Réseau Voltaire n°199, dépêche 99/0182. Disponible sur abonnement à parution ou, avec six semaines de décalage, sur notre serveur Internet .]