Réseau Voltaire
Controverses
Articles polémiques, points de vue, prises de position personnelles n’engageant pas la rédaction du Réseau Voltaire
Lettre de démission d’un diplomate états-unien
L’administration Bush utilise Al Qaïda comme « allié administratif »
par John Brady Kiesling
27 février 2003
Le 27 février 2003, John Brady Kiesling, conseiller politique à l’Ambassade des États-Unis à Athènes, a présenté sa démission au secrétaire d’État Colin Powell. « Les politiques que l’on nous demande maintenant de promouvoir sont incompatibles, non seulement avec les valeurs américaines, mais avec les intérêts américains », explique John Brady Kiesling, après plus de vingt ans de carrière dans la diplomatie états-unienne, notamment à Tel-Aviv, Casablanca et Yerevan. Contestant « le sacrifice de ces intérêts globaux à la politique intérieure » et la « manipulation systématique de l’opinion publique américaine », le diplomate affirme : « ce gouvernement a choisi d’utiliser le terrorisme comme un argument de politique intérieure, enrôlant un Al Qaïda dispersé et largement affaibli comme allié administratif ». Cette lettre a été initialement publiée par le New York (...)
 
 
 
 
 
 
Washington D. C. (États-Unis) | 29 janvier 2003
Le sénateur Edward Kennedy dénonce frontalement la politique de l’administration Bush. « Que le gouvernement puisse songer à utiliser notre arsenal nucléaire contre l’Irak est une considération qui fait elle-même peser un grave danger sur nos intérêts nationaux, notre nation et les valeurs que représente l’Amérique. » Le frère de l’ancien président John F. Kennedy explique, dans une tribune publiée le 29 janvier 2003 dans le Los Angeles Times, que « se servir de l’arsenal nucléaire de la nation d’une telle façon, une façon pour laquelle il n’existe aucun précédent, serait la décision la plus fatidique depuis l’attaque nucléaire d’Hiroshima ». Pour le sénateur Démocrate, Bush représente une véritable menace : « Notre monde, déjà dangereux, vient de le devenir encore bien plus. (...)