L’équipe du secrétaire d’État états-unien, Colin Powell, prépare une rencontre entre le responsable états-unien et Yossi Beilin et Yasser Abed Rabbo, les deux principaux initiateurs du texte des accords de Genève, selon des sources anonymes à Washington citées par Ha’aretz.
Ces accords ont été officiellement lancés lors d’une cérémonie qui s’est tenue en Suisse, lundi 1er décembre 2003. Au cours de celle-ci, l’ancien Président des États-Unis et prix Nobel de la Paix, Jimmy Carter, a déclaré que les dirigeants de la région étaient désormais des obstacles à la paix dans la région. Il a ajouté que les Palestiniens devraient renoncer à recourir à la violence, et qu’Israël devrait choisir entre la paix et la poursuite des colonies.
Le président de l’Autorité palestinienne, Yasser Arafat, qui a longtemps gardé le secret sur ses intentions, a finalement envoyé une lettre de soutien. Dans celle-ci, il incite le Premier ministre israélien, Ariel Sharon, à soutenir le plan de paix, tout en demandant l’application de la résolution 194 des Nations Unies, qui prévoit le droit de retour des Palestiniens en Israël, et en condamnant le mur de séparation. Les défenseurs israéliens de l’accord avancent néanmoins que celui-ci prévoit l’abandon du droit de retour, en échange de l’abandon par Israël de l’esplanade des Moquées.
Le Premier ministre palestinien, Ahmed Qureih, a déclaré que les participants palestiniens ne représentent ni l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), ni le gouvernement palestinien. La délégation palestinienne était pourtant emmenée par le conseiller à la sécurité nationale Jibril Rajoub, ainsi que par deux ministres, Hisham Abd al-Raziq et Kadoura Fares, considérés comme des proches du dirigeant palestinien emprisonné, Marwan Barghouti. _Le gouvernement israélien a décidé de minimiser l’importance de l’accord, en indiquant qu’il met à mal les positions d’Israël avant toute nouvelle négociation avec les Palestiniens.

Source
Ha&8217;aretz (Israel)
Quotidien de référence de la gauche intellectuelle israélienne. Propriété de la famille Schocken. Diffusé à 75 000 exemplaires.

« Powell will meet Geneva team Friday », par Mazal Mualem et Nathan Guttman, Ha’aretz, 2 décembre 2003.