Réseau Voltaire
23 mars 1998

Quand l’Iran gazait les Kurdes d’Halabja

+

Le 16 mars 1988, lors d’une offensive iranienne au Kurdistan irakien, les armées irakiennes et iraniennes ont, comme à l’accoutumée, utilisé des obus chimiques (fournis par les États-Unis, le Royaume Uni et l’Allemagne). Sur la ligne de front, un gaz se déplace sur Halabja. Plus de 5 000 civils mourront et les images atroces feront le tour du monde. Elles seront utilisées pour symboliser la barbarie de Saddam Hussein. Une semaine après les faits, le 23 mars 1988, la Defense Intelligence Agency (DIA), qui soutient techniquement l’armée irakienne dans la région, rédige une rapport confidentiel. Il relève qu’au vu du gaz utilisé (du cyanure, alors que les Irakiens utilisent du chlore), il s’agit fort probablement d’obus chimiques iraniens. George Bush senior publiera une version tronquée du rapport en 1989 pour justifier la première Guerre du Golfe et Bush junior en fera usage à son tour. Le New York Times publiera, en janvier 2003, le document originel, mais la machine de propagande fait semblant de l’ignorer jusqu’à ce jour.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.