Le Parti islamique irakien, une formation sunnite dirigée par le vice-président Tarek al-Hachémi, a dénoncé mardi les nombreuses attaques lancées par l’armée américaine en mai dernier, qui avaient fait plusieurs dizaines de victimes civiles.

"L’armée américaine a commis de nombreux crimes en mai", a déclaré un responsable du parti, Omar Jebouri, lors d’une conférence de presse à Bagdad.

Au cours du mois de mai, au moins 29 civils irakiens, dont des femmes et enfants, ont été tués dans les raids américains, a dénoncé ce responsable.

Jusqu’ici, l’armée américaine n’a pas réagi à ces accusations. Les autorités américaines enquêtent actuellement sur des bavures présumées à Haditha, dans l’ouest de l’Irak, où des Marines auraient tué 24 civils en novembre 2005.

M. Jebouri a appelé à des enquêtes neutres sur ces violations, demandant que les coupables soient traduits en justice en tant que criminels de guerre, et que des compensations soient versées aux familles des victimes.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)