Réseau Voltaire

Sondage : la Russie est sixième sur la liste des grandes puissances

| New York (États-Unis)
+

Les participants à un sondage international effectué par les sociologues de Gallup et TNS-EMNID ont placé la Russie à la sixième place parmi les grandes puissances du monde. Les résultats de l’enquête commandée par la Fondation Bertelsmann ont été rendus publics mardi à New-York.

Pour 27 pour cent des répondants, la Russie maintient son statut de grande puissance (45 pour cent des Russes en sont convaincus). Sur la liste des grandes puissances mondiales elle est devancée par les Etats-Unis (81 pour cent), la Chine (45 pour cent), le Japon (37 pour cent), la Grande-Bretagne (32 pour cent) et l’Union européenne (29 pour cent).

Quant aux prévisions pour 2020, les répondants ont placé la Russie à la cinquième place parmi les grandes puissances (26 pour cent). Dans ces prévisions, elle est devancée par les Etats-Unis (57 pour cent), la Chine (55 pour cent), le Japon (32 pour cent) et l’Union européenne (30 pour cent) laissant derrière elle l’Inde, l’ONU, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la France, le Brésil et la République Sud-Africaine.

Parmi les facteurs caractérisant une grande puissance, la plupart des personnes interrogées ont cité la stabilité politique, les progrès économiques, l’efficacité de l’enseignement et le potentiel scientifique. Seuls 20 pour cent des personnes (29 pour cent de Russes) ont noté la puissance militaire. Quant aux problèmes auxquels se heurtent les grandes puissances, les sondés ont noté le terrorisme international, la pauvreté et les changements climatiques globaux.

L’enquête a montré que la plupart des populations des pays où elle a été réalisée, considéraient la formation d’un monde multipolaire comme inévitable. "Les gens estiment qu’à l’avenir la supériorité des Etats-Unis dans le monde sera réduite à néant. Dans le même temps ils ne pensent pas qu’un équilibre des forces harmonieux puisse s’établir dans lequel l’ONU jouerait le rôle de médiateur. Aussi mettent-ils l’accent sur les positions fortes de leur Etat dans la compétition mondiale", a fait remarquer le professeur Werner Weidenfeld, membre du directoire de la Fondation Bertelsmann, commentant les résultats du sondage.

Plus de dix mille de personnes dans plusieurs pays (Brésil, Grande-Bretagne, Allemagne, Inde, Chine, Russie, Etats-Unis, France et Japon) ont participé à ce sondage.

Source
RIA Novosti (Fédération de Russie)

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.