Des centaines de partisans d’un dirigeant chiite irakien ont attaqué mercredi le consulat iranien à Bassorah (à environ 550 km au sud de Bagdad), jetant des pierres sur un bâtiment du complexe diplomatique avant d’y mettre le feu.

Ces partisans de l’ayatollah Mahmoud al-Hassani al-Sarkni protestaient contre l’intervention de l’Iran dans des affaires intérieures de l’Irak et un programme de la télévision iranienne accusant leur dirigeant d’être un agent israélien, selon des informations provenant de Bassorah.

Ils scandaient des slogans contre la chaîne de télévision satellitaire iranienne et certains d’entre eux sont montés sur le toit du consulat et ont hissé les couleurs irakiennes.

Incités par un imam chiite qui a prononcé un discours devant la foule, les manifestants ont commencé à jeter des pierres sur le complexe avant d’y faire irruption, demandant au gouvernement iranien de présenter ses excuses.

Ils ont détruit des meubles dans les bâtiments et ont mis le feu à la salle de réception.

Bassorah est sous le contrôle du contingent britannique des forces de la coalition sous commandement américain.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)