Réseau Voltaire

« Die Welt » invente le fils de Ben Laden

| Berlin (Allemagne)
+

Le quotidien atlantiste allemand, Die Welt, publie dans son édition du 3 août 2006 un bref article intitulé « Services secrets : Téhéran libére un fils de Ben Laden » (Geheimdienst : Teheran lässt Bin Laden Sohn frei).

Le journal affirme que Sa’ad Ben Laden qui était en résidence surveillée à Téhéran a été libéré. Il aurait pour mission de recruter des combattants sunnites au Liban et de les joindre aux soldats chiites du Hezbollah pour former une seule troupe combattante islamique. Il serait assisté pour cela par les Gardiens iraniens de la révolution et surveillé par des agents syriens.

En quelques lignes voilà donc la Résistance libanaise associée à Al Qaïda sous la houlette de « l’Axe du Mal ». Bien sûr, Die Welt se garde de citer précisément ses sources et se contente d’évoquer un service secret indéterminé.

Rappelons qu’un litige historique oppose les wahhabites aux chiites et que les États-Unis ont utilisé Oussama Ben Laden en Afghanistan, dans la période post-communiste, et lors des conférences pan-arabes de Khartoum pour contrer l’influence iranienne. En outre, l’Iran, la Syrie et le Hezbollah ont toujours dénoncé Oussama Ben Laden comme étant un agent états-unien. Les imputations du Welt, si elles servent la propagande états-unienne et la stratégie du « clash des civilisations », n’aident pas à la compréhension de la situation au Proche-Orient.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.