Réseau Voltaire

« Barroso est le bon choix pour l’Union européenne »

+

On a dit que José Manuel Durao Barroso était un politicien obscur quasi inconnu et que le Conseil européen ne l’a choisi que parce qu’il n’était pas possible de trouver un meilleur consensus. On affirme aussi qu’il est inexpérimenté.
Je connais Barroso depuis des années et je pense qu’il faut faire quelques commentaires sur ces critiques. Concernant son manque de notoriété, on pourrait objecter que peu de personnes connaissaient, avant leur nomination à leurs postes de président de la Commission européenne, des hommes comme Gaston Thorn, Jacques Santer ou Jacques Delors. Pourtant, plus tard, Delors est devenu l’emblème de l’intégration européenne. Il est universellement considéré comme le meilleur dirigeant que la commission européenne ait eu. À propos du processus de sélection, on remarquera que Jacques Delors non plus n’était le premier choix de personne puisqu’il n’a obtenu le poste que parce que Thatcher avait mis son veto sur la candidature de Claude Cheysson. Concernant l’expérience de Barroso, il faut noter qu’il a été membre du Conseil européen pendant deux ans en tant que Premier ministre du Portugal et qu’auparavant il a été ministre des Affaires étrangères.
Le seul élément inhabituel est qu’il ne vient pas d’un des six États fondateurs ou d’un pays puissant, mais l’Europe vit des changements importants et désormais rien ne sera pus pareil. Barroso est un Européen et un atlantiste convaincu. Il peut entraîner la Commission européenne dans la bonne direction.

Source
International Herald Tribune (France)
L’International Herald Tribune est une version du New York Times adaptée au public européen. Il travaille directement en partenarait avec Haaretz (Israël), Kathimerini (Grèce), Frankfurter Allgemeine Zeitung (Allemagne), JoongAng Daily (Corée du Sud), Asahi Shimbun (Japon), The Daily Star (Liban) et El País (Espagne). En outre, via sa maison-mère, il travaille indirectement en partenarait avec Le Monde (France).

« Barroso is right for the EU », par José Cutileiro, International Herald Tribune, 7 juillet 2004.

José Cutileiro

José Cutileiro José Cutileiro est l’ancien secrétaire général de l’Union de l’Europe occidentale. Il rédigea, en 1992, l’accord de Lisbonne (jamais appliqué) prévoyant la division de la Bosnie-Herzégovine en trois États mono-ethiques distincts.

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

La France manipulée
« Sous nos yeux » (9/25)
La France manipulée
par Thierry Meyssan
L'agonie de la politique étrangère française
« Sous nos yeux » (8/25)
L’agonie de la politique étrangère française
par Thierry Meyssan
Le Sommet lance l'Otan dans l'espace : coûts exorbitants
Le Sommet lance l’Otan dans l’espace : coûts exorbitants
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
Entretien de Bachar el-Assad avec Paris Match
Entretien de Bachar el-Assad avec Paris Match
par Bachar el-Assad,Régis Le Sommier, Réseau Voltaire
 
L'Italie en première ligne dans la « guerre des drones »
Le premier drone de l’Otan atterrit à Sigonella
L’Italie en première ligne dans la « guerre des drones »
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
489. Les milices helvètes
« Horizons et débats », n°25, 25 novembre 2019
Les milices helvètes
Partenaires