Réseau Voltaire

Les chiffres 2006 du terrorisme en Europe

| Paris (France)
+

Dans son rapport sur la menace terroriste en Europe pour l’année 2006, Europol explique que l’Union Européenne doit faire face à de multiples formes de terrorismes, indépendantiste, anarchiste, et islamiste notamment. 498 attentats ont été perpétrés dans l’Union en 2006, la plupart du temps ne faisant que des dommages matériels limités et n’ayant pas pour but de tuer. Les pays les plus visés sont la France, l’Espagne et le Royaume-Uni à en juger par le nombre d’attaques et d’arrestations.

Sur les 498 attentats terroristes perpétrés au cours de l’année 2006 dans l’Union Européenne, la plus grande part est causée par des indépendantistes (424), ou des terroristes anarchistes ou d’extrême gauche (55), et seul un attentat est le fait d’islamistes. « Malgré le petit nombre d’attaque terroriste islamiste, s’étonne Europol, la moitié des arrestations pour terrorisme concernent des islamistes ». Sur les 706 personnes suspectées de menées terroristes arrêtées dans l’Union, 257 sont des islamistes, ce qui montre bien que le « terrorisme islamiste est clairement une priorité » pour les pays membres, explique Europol en préambule de son rapport. Et c’est sans doute pourquoi neuf pages de son rapport son consacrées au terrorisme islamiste, et seulement cinq pages au terrorisme indépendantistes, ou trois pages pour le terrorisme d’extrême gauche.

Alors même que les indépendantistes commettent plus des trois quarts des attentats qui touchent l’Union Européenne, c’est sur une hypothétique menace islamiste que se concentrent les polices des pays membres, si l’on s’en tient au nombre d’arrestations. Cette focalisation n’a pourtant conduit qu’à déjouer 3 attentats (au Danemark, au Royaume-Uni et en Allemagne). Plus étonnant encore, moins de 10 % des arrestations concernant des islamistes l’ont été pour des suspicions de projet, de préparation ou de réalisation d’attentat. À défaut d’éléments tangibles prouvant l’implication des personnes arrêtées dans des projets d’attentats, l’essentiel des faits incriminés concernent des questions de financement ou de propagande. Le rapport d’Europol regrette le manque de bases juridiques en ce qui concerne le délit de propagande et la difficulté à enquêter sur cette activité particulière – alors que dans de nombreux cas des « activités criminelles suspectes » ont lieu sur internet – qui ne permettent pas d’arrêter les islamistes. Europol s’inquiète du fait que l’appareil de propagande devient « plus sophistiqué, de meilleure qualité et plus professionnel ». L’emploi plus régulier de l’anglais, parlé ou utilisé en sous-titres, montre une volonté de toucher un auditoire plus large que les précédents messages diffusés simplement en arabe, et le nombre de vidéos de leaders d’Al Qaeda ou d’autres groupes islamistes est croissant. Selon le rapport, « ces faits peuvent indiquer une offensive médiatique globale et coordonnée de terroristes Islamistes ». Une offensive médiatique devient donc une menace terroriste. Avis aux publicitaires.

Attaques terroristes en 2006, par type de terrorisme (source : Europol)

États membres Islamistes Indépen-
dantistes
Extrême gauche Extrême droite Autres Total
Autriche 0 0 0 0 1 1
Belgique 0 0 0 0 1 1
France 0 283 0 0 11 294
Allemagne 1 0 10 0 2 13
Grèce 0 0 25 0 0 25
Irlande 0 1 0 0 0 1
Italie 0 0 11 0 0 11
Pologne 0 0 0 1 0 1
Portugal 0 0 1 0 0 1
Espagne 0 136 8 0 1 145
Royaume-Uni 0 4 0 0 1 5
Total 1 424 55 1 17 498

Arrestations dans le cadre d’enquêtes anti-terroristes en 2006, par type de terrorisme (source : Europol)

États membres Islamistes Indépen-
dantistes
Extrême gauche Extrême droite Total
Autriche 0 1 0 0 1
Belgique 1 0 1 12 14
Danemark 9 0 0 0 9
France 139 188 15 0 342
Allemagne 11 4 5 0 20
Irlande 0 4 0 0 4
Italie 34 0 25 0 59
Luxembourg 0 1 0 0 1
Pays-Bas 6 0 0 0 6
Pologne 0 0 0 3 3
Slovaquie 3 0 0 0 3
Espagne 51 28 6 0 85
Suède 3 0 0 0 3
Royaume-Uni - - - - 156
Total 257 226 52 15 706

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.