Réseau Voltaire

Le prince Bandar en appelle à l’Opus Dei

+

Le plus grand scandale de corruption de l’Histoire, l’affaire Al-Yamamah, continue de secouer les États anglo-saxons. Le prince saoudien Bandar bin Sultan, fils adoptif des Bush, est accusé d’avoir perçu et redistribué des rétro-commissions considérables sur des ventes d’armes de BAE à l’Arabie saoudite.

De nombreux observateurs estiment que les sommes astronomiques qui ont circulé sous la table servaient au financement des opérations secrètes de la CIA en milieu sunnite, ce qu’il est convenu de désigner par le terme générique d’Al Qaïda.

Pour assurer sa défense, le prince Bandar bin Sultan vient de recruter Louis Freeh. Celui-ci fut directeur du FBI de 1993 à 2001. Il fut impliqué dans plusieurs affaires controversées, telles que l’assaut de la secte des à Waco et l’attentat contre les Tours Khobar en Arabie saoudite. Il est membre surnuméraire de l’Opus Dei ce que certains considèrent comme décisif dans ce dossier.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.