Réseau Voltaire

« La fierté russe en matière de missiles »

+

La conférence de presse annuelle de Vladimir Poutine a suscité des réactions diverses. A l’étranger, par exemple aux États-Unis, la réponse aux propos du président russe était en gros moqueuse. Les agences de presse, telle l’Associated Press, se sont gaussées du fait que Poutine a fait l’éloge des dispositifs russes en matière de missiles. Ce sont des réactions inappropriées.
Le président russe a énuméré un nombre de missiles stratégiques, dotés de diverses options très développées, qui n’ont certainement pas d’équivalents ailleurs. Ce qui rend légitime la fierté du gouvernement de Moscou.
La fierté en question, pour les raisons suivantes, n’est pas un signe de tyrannie, de snobisme ou de menace à n’importe qui. D’abord les systèmes nucléaires stratégiques évoqués par Poutine ne sont pas conçus pour attaquer une cible quelconque. Ensuite, les dits systèmes ne menacent personne, vu que la Russie n’a jamais parlé d’un éventuel recours aux armes nucléaires. Une troisième caractéristique de l’industrie nucléaire russe est que celle-ci ne fait pas partie de la course actuelle à l’armement nucléaire.
La Russie se contente de la quantité, qui lui semble assez suffisante, de missiles nucléaires. Ce qui justifie que le dispositif nucléaire n’est pas considéré comme un moyen de pression ou de terreur, mais comme une arme politique qui reste toujours valable. Cela n’empêche pas que Moscou, selon l’accord états-uno-russe, doit réduire ses capacités stratégiques « offensives » d’ici l’an 2012.
D’ici là, et selon certains experts, le nombre de têtes nucléaires russes sera moindre que ce auquel il a droit. Un choix justifié par une seule raison, c’est que le pays n’a pas besoin d’un flux « nucléaire ». Là encore Poutine a de quoi être fier, puisqu’il a pu garder un raisonnement « nucléaire » pacifique malgré les risques caractérisant le monde d’aujourd’hui.

Source
RIA Novosti (Fédération de Russie)

« مفخرة روسيا الصاروخية », par Victor Litovkine, RIA-Novosti, 04 février 2006

Viktor Litovkine

Viktor Litovkine A servi trente ans dans l’Armée rouge qu’il a quittée au grade de colonel. Ancien chef de rubrique Défense des Izvestia (1999-2002), puis de l’agence RIA-Novosti (2002-2007). Actuel rédacteur en chef adjoint de l’Indépendant Military Review. Auteur de nombreux livres et documentaires.

 
Pourquoi Moscou renforce et modernise ses forces armées
Pourquoi Moscou renforce et modernise ses forces armées
Vers un nouvel équilibre mondial
 
La Conférence de Yalta offrait une chance qui n
La Conférence de Yalta offrait une chance qui n’a pas été saisie
Entretien avec Valentin Faline (3eme partie)
 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.