Réseau Voltaire

Sénat américain : pas d’ogives conventionnelles sur les missiles Trident sans justification

| Washington D. C. (États-Unis)
+

Le Sénat des États-Unis exige que le Pentagone justifie préalablement l’installation d’ogives conventionnelles sur les missiles balistiques Trident D-5, embarqués en version nucléaire sur les sous-marins, selon le projet de budget militaire 2007 approuvé à l’unanimité jeudi par les sénateurs.

« Le secrétaire à la Défense est tenu, après avoir consulté le secrétaire d’État, de présenter au comité sénatorial des forces armées sa proposition relative au remplacement des ogives nucléaires de 24 missiles navals Trident D-5 par des ogives conventionnelles cinétiques pour les installer sur les sous-marins porteurs de missiles Trident », d’après le document.

Les sénateurs ont demandé que le chef du Pentagone expose « les types de scénarios, les types de cibles et les circonstances dans lesquelles seront utilisés les missiles balistiques conventionnels navals ».

Début juin, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait déclaré devant la Douma les préoccupations suscitées par le projet des États-Unis d’installer des ogives conventionnelles sur des missiles balistiques navals.

« Les projets de création de charges nucléaires de faible puissance et d’installation d’ogives conventionnelles sur les missiles balistiques embarqués sur des sous-marins sont inquiétants. Ils peuvent avoir un caractère déstabilisateur, abaisser le seuil d’emploi des armes nucléaires et mettre en péril le régime de non-prolifération », a déclaré Sergueï Lavrov.

Les États-Unis étudient avec leurs alliés la possibilité de déployer des éléments de leur défense anti-aérienne en Europe de l’Est, notamment en Pologne et en République Tchèque, a souligné le ministre.

« Le motif est la protection des pays d’Europe de l’Est contre les missiles balistiques iraniens. Pour nous, cela signifie en perspective la possibilité d’intercepter nos missiles balistiques », a expliqué le chef de la diplomatie russe.

Source
RIA Novosti (Fédération de Russie)

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.